Mercedes a accumulé les ennuis techniques en course

En marquant les 18 points de la seconde place de Rosberg, l’équipe Mercedes peut revenir déçue de Montréal

En marquant les 18 points de la seconde place de Rosberg, l’équipe Mercedes peut revenir déçue de Montréal. Une nouvelle fois, les Flèches d’Argent avaient sécurisé la première ligne de la grille ; une nouvelle fois, ses deux pilotes se sont livré seuls un grand duel en piste durant les deux premiers tiers de la course. Mais la fiabilité n’a pas été au rendez-vous, contraignant Lewis Hamilton à se retirer, et à Nico Rosberg de baisser le ton, au point de se retrouver sous la pression du quatuor Ricciardo-Vettel-Pérez-Massa en fin de course.

« On a eu un souci dans le système hybride, ils avaient donc beaucoup moins de puissance. Lewis a ensuite eu un problème totalement séparé, un problème de freins, juste après son dernier arrêt. Les deux incidents ne sont pas liés », précise Paddy Lowe, qui a eu fort à faire depuis le muret des stands Mercedes.

« L'énergie n'était pas récupérée par le MGU-K, c'est le souci que les deux voitures avaient. Ce problème aurait pu contribuer au souci de freins de Lewis », suppose-t-il.

Reste qu’avec une monoplace fortement diminuée, Rosberg est parvenu à rallier l’arrivée et n’a perdu la tête de la course qu’à la fin du 67ème passage.

« Nico a fait du formidable travail, il était très rapide au secteur 1 et 2, mais moins dans le 3 à cause de la ligne droite. Nous espérions ne pas avoir de Red Bull derrière nous mais malheureusement Ricciardo a dépassé Perez ! C'est un peu dommage, de manière interne on aurait bien aimé gagner toutes les courses, mais ça n'est pas si important. Nous ne sommes pas encore à la mi-saison, le championnat sera encore passionnant. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités