Mercedes aurait accepté un compromis pour le dégel moteur

Les discussions concernant un possible dégel des moteurs en cours de saison 2015 pourraient aboutir sur un compromis, alors que Mercedes y était fermement opposé il y a encore quelques semaines

Les discussions concernant un possible dégel des moteurs en cours de saison 2015 pourraient aboutir sur un compromis, alors que Mercedes y était fermement opposé il y a encore quelques semaines. Tandis que l'équipe allemande, par la voix de Toto Wolff, a mis en garde contre la possible explosion des coûts, un accord aurait toutefois été trouvé pour satisfaire Renault et Ferrari, qui militent en faveur d'un dégel.

Selon les informations de La Repubblica, Mercedes aurait accepté l'idée d'un dégel jusqu'en milieu de saison 2015. Ainsi, les motoristes auraient la possibilité de développer les unités de puissance, y compris pour le volet performance, jusqu'au mois de juillet, avant l'instauration d'un nouveau gel jusqu'à la fin de la saison.

Actuellement, le règlement autorise un dégel des moteurs après le dernier Grand Prix de la saison 2014, permettant aux motoristes de modifier 48% du bloc, avant un nouveau gel en février 2015. Cette période serait donc étendue, notamment sous la pression de Bernie Ecclestone auprès de Mercedes.

Pour 2016, les motoristes pourraient modifier 38% du moteur, puis 30% en 2017, 23% en 2018 et uniquement 5% en 2019 et 2020.

Ce dégel partiel pour la saison 2015, s'il est en bonne voie, devra être acté par la Commission F1 de la FIA à l'unanimité. Cette commission comporte notamment le vote de toutes les écuries du plateau.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Toto Wolff , Bernie Ecclestone
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités