Pirelli perplexe face à la candidature de Michelin

Quelques jours après l'officialisation de la candidature de Michelin pour l'appel d'offres concernant la période 2017-2019, Pirelli assure ne pas se préoccuper de cette future concurrence.

La firme de Milan entend poursuivre son engagement en F1 au-delà de son contrat actuel qui court jusqu'au terme de la saison 2016. La décision tombera dans quelques semaines, mais Pirelli n'entend pas faire de vagues et respecter le cahier des charges qui lui sera imposé.

Une attitude différente de celle de Michelin, qui a clairement posé ses conditions tout en répondant à l'appel d'offres. Plus tôt cette semaine, le manufacturier français confiait à Motorsport.com sa détermination à aller au bout de la démarche en exigeant un changement de réglementation en cas de retour. Cette volonté de Michelin laisse Pirelli dubitatif.

Lire aussi : Michelin détaille sa candidature

"Je ne m'intéresse pas à leur proposition", assure Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport. "Nous suivons les règles et nous suivons ce que le sport nous demande de faire. Le sport nous a demandé de faire un certain travail en tant que manufacturier et partenaire. Nous faisons ce qu'ils veulent que nous faisions. C'est très simple, donc c'est ce que nous ferons."

Pirelli ne croit pas au pneu 18 pouces

Condition imposée par Michelin pour revenir en F1 : un passage impératif au pneu 18 pouces. Un critère qui tient lieu de lubie selon Hembery, qui ne croit pas en la viabilité d'un tel changement, alors que les pneus actuellement utilisés en F1 sont des 13 pouces. Le Britannique semble déjà circonspect quant à un éventuel passage à des pneus plus larges en 2017, possiblement de 420 mm.

Quant à la manière de faire de Michelin, elle le laisse visiblement très perplexe. Chez Pirelli, on s'étonne de voir un candidat se placer dans une position de dicter les règles en répondant à un appel d'offres.

"Les règles disent qu'il y a la taille actuelle, et en 2017 il y a un changement pour aller vers une largeur de 420mm", souligne-t-il. "Ce serait comme si un motoriste disait qu'il viendra seulement s'il peut avoir un V8 2,4 Litre. Les règles disent que c'est un turbo 1,6 Litre. Donc je ne sais pas."

"Les règles sont comme elles sont aujourd'hui ; l'impression que j'ai après la dernière réunion du Groupe Stratégique est qu'ils voudraient aller vers des pneus plus larges de 420mm. Nous pouvons juste fournir ce que les règles nous disent de fournir." 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags hembery, michelin, pirelli, pneus