Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Rétro 2009 - Brawn GP, ou miracle à Brackley

partages
commentaires
Rétro 2009 - Brawn GP, ou miracle à Brackley
Par :
10 févr. 2019 à 19:30

Un véritable miracle s’est produit début mars 2009 dans la ville de Brackley au Royaume-Uni. Une nouvelle écurie de Formule 1 était fondée, permettant à des centaines d’employés de conserver leur boulot.

Ce miracle eut lieu à minuit moins une et à ce moment précis, personne ne croyait en la réussite de cette écurie, et encore moins en ses chances de victoires. Et pourtant…

Bref retour dans le passé. Fin 2005, le constructeur automobile japonais Honda prend le contrôle l’écurie British American Racing. Malgré des investissements majeurs, les résultats sont mitigés. De plus, l’économie mondiale est en chute libre. Le 5 décembre 2008, Honda annonce son retrait de la F1. Cette nouvelle fracassante accélère la réflexion de deux autres constructeurs automobiles impliqués en F1 : BMW et Toyota qui finiront, eux aussi, par quitter la F1 à la fin de la saison 2009.

Lire aussi :

Les 700 employés du projet F1 de Honda, qui travaillent à Brackley et à Bracknell au Royaume-Uni ainsi qu’au centre de recherche de Tochigi au Japon, se retrouvent sans avenir. Pour eux, c’est un comble, car la nouvelle voiture sur laquelle ils œuvrent depuis plusieurs mois a tout d’une gagnante. Les simulations le démontrent hors de tout doute. Cette Honda RA109 profite en effet d’une faille dans la nouvelle réglementation technique imposée pour la saison 2009.

Pour Honda, la position est extrêmement inconfortable, car son retrait de la F1 l’expose à de lourdes pénalités pour rupture de contrat et envoyer 700 employés au chômage d’un coup n’a rien de socialement reluisant.

Une course contre la montre

Ross Brawn et Nick Fry, les directeurs de l’écurie, s’engagent dans des négociations avec Honda pour trouver un repreneur. À un certain moment, Brawn assure qu’il pourrait obtenir des moteurs Ferrari. Mais le temps commence à manquer, car il existe une date butoir pour s’inscrire au championnat 2009. Les acheteurs potentiels ne se bousculent pas. Par contre, les employés continuent à travailler, espérant qu’une solution soit vite trouvée.

Pour éviter que Honda ne perde la face dans cette affaire, Brawn et Fry proposent finalement de racheter l’écurie pour un dollar symbolique en échange d’une participation financière de Honda dans l’aventure.

Un terrain d’entente est finalement trouvé, et Honda accepte de verser la somme de 200 millions de dollars dans les coffres de la nouvelle entité pour qu’elle dispute le championnat 2009. Par contre, Honda prévient qu'après cette période, l’écurie devra trouver son propre financement.

Lire aussi :

Brawn négocie un arrangement avec Mercedes pour la fourniture de moteurs. Toutefois, le châssis RA109 a été conçu pour un propulseur Honda, pas un Mercedes. Des sources soutiennent que les châssis, qui étaient déjà fabriqués, ont dû être rognés de près de 15 cm à l’arrière afin d’y installer le bloc Mercedes, et que les boîtes de vitesses ont dû être passablement modifiées, car les vilebrequins des deux moteurs n’étaient pas situés à la même hauteur.

Le 6 mars, soit seulement un peu plus de trois semaines avant la tenue du premier Grand Prix de la saison, on assiste à la conclusion des négociations et à la création d’une nouvelle écurie : Brawn Grand Prix.

N’ayant aucun sponsor, l’équipe pouvait décorer ses bolides comme elle le voulait. Un graphiste a proposé une livrée inédite de blanc, noir et de jaune fluo qui a plu à Brawn.

(Cliquez sur les flèches des deux côtés des images ci-dessous pour passer aux suivantes.)

Diapo
Liste

Brawn GP BGP 001

Brawn GP BGP 001
1/13

La livrée unique de la Brawn BGP 001.

Jenson Button, Brawn GP BGP 001

Jenson Button, Brawn GP BGP 001
2/13

Photo de: Sutton Motorsport Images

La Brawn BGP 001 fut rapide dès les essais hivernaux.

Jenson Button (Brawn GP)

Jenson Button (Brawn GP)
3/13

Photo de: Hazrin Yeob Men Shah

Arrêt au stand pour Jenson Button.

Jenson Button, Brawn GP BGP001

Jenson Button, Brawn GP BGP001
4/13

Photo de: Andrew Ferraro / Motorsport Images

Victoire surprise de Jenson Button et Brawn GP en Australie.

Rubens Barrichello, Brawn GP BGP001

Rubens Barrichello, Brawn GP BGP001
5/13

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Rubens Barrichello a remporté deux victoires au volant de la Brawn GP BGP 001.

Ross Brawn, Team Principal, Brawn GP

Ross Brawn, Team Principal, Brawn GP
6/13

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

Ross Brawn surveille les opérations dans le garage de son écurie.

Jenson Button, Brawn GP BGP001

Jenson Button, Brawn GP BGP001
7/13

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Jenson Button, Brawn GP BGP001

Jenson Button, Brawn GP BGP001
8/13

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Jenson Button remporte la victoire dans les rues de Monaco.

Jenson Button, Brawn GP BGP001

Jenson Button, Brawn GP BGP001
9/13

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

Diffuseur de la Brawn Grand Prix BGP001

Diffuseur de la Brawn Grand Prix BGP001
10/13

Photo de: Sutton Motorsport Images

Le fameux “double diffuseur” de la Brawn GP BGP 001.

Jenson Button, Brawn Grand Prix BGP 001 mène devant Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5

Jenson Button, Brawn Grand Prix BGP 001 mène devant Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5
11/13

Photo de: Sutton Motorsport Images

Rubens Barrichello, Brawn GP, Jenson Button, Brawn GP, Ross Brawn, Team Principal, Brawn GP, et l'équipe Brawn GP team célèbrent le championnat du monde.

Rubens Barrichello, Brawn GP, Jenson Button, Brawn GP, Ross Brawn, Team Principal, Brawn GP, et l'équipe Brawn GP team célèbrent le championnat du monde.
12/13

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

Usine de Brawn GP et les messages de félicitations

Usine de Brawn GP et les messages de félicitations
13/13

Photo de: Sutton Motorsport Images

Rapide dès ses débuts

La Brawn BGP 001 est déverminée sur le circuit de Silverstone le 6 mars 2009. Puis, elle roule durant les quatre journées d’essais à Barcelone où Jenson Button signe le meilleur temps de la troisième journée et Rubens Barrichello fait de même le jour suivant. La Brawn est de nouveau la plus rapide lors des essais suivants organisés sur le tracé de Jerez.

L’équipe arrive à Melbourne en Australie pour le premier Grand Prix de la saison 2009, et elle démontre que les chronos réalisés durant les essais hivernaux n’étaient pas pipés. Button et Barrichello dominent les qualifications et réalisent le doublé en course. Button va remporter cinq victoires lors des sept premières courses, puis va gérer son avance au classement, facilité par le fait que cinq autres pilotes se partageront les 10 dernières victoires.

Jenson Button et Brawn GP sont sacrés Champions du monde. Qui aurait prédit un tel succès en février quand cette équipe n'existait même pas ? Toutefois, l’astuce technique qui a permis à la BGP 001 d’être si efficace a été décriée par plusieurs équipes rivales en début de saison.

Lire aussi :

Les ingénieurs de Honda (devenu Brawn), comme ceux de Williams et de Toyota, avaient trouvé une faille dans la réglementation technique. La forme de certaines composantes de la voiture n’étaient pas bien spécifiées. Ainsi, en usant de ruse, il était possible d’accroître l’efficacité du diffuseur en insérant des ouïes supplémentaires d’extraction d’air. L’effet de succion du diffuseur était ainsi fortement accru, permettant à la voiture de rouler plus vite dans les virages.

Ce “double diffuseur”, d’une efficacité redoutable, fut alors contesté en Australie par Renault, Red Bull Racing et Ferrari, puis par BMW Sauber et McLaren en Malaisie. Néanmoins, quelques semaines plus tard, la Cour d’appel internationale de la FIA rendait son verdict : le double diffuseur était tout à fait légal.

Brawn Grand Prix a donc été la seule nouvelle écurie de F1 à remporter le titre mondial dès sa première saison.

Courant 2009, Ross Brawn a commencé des pourparlers avec Mercedes. Le 16 novembre, Daimler AG et Aabar Investments faisaient l’acquisition de 75,1% des parts de Brawn GP, et rebaptisaient l’écurie Mercedes GP.

Article suivant
Guide essais hivernaux F1 : quand, comment, à quel prix ?

Article précédent

Guide essais hivernaux F1 : quand, comment, à quel prix ?

Article suivant

Horner : C'est Verstappen que Hamilton et Vettel "craignent le plus"

Horner : C'est Verstappen que Hamilton et Vettel "craignent le plus"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Rubens Barrichello , Jenson Button Boutique
Équipes Brawn GP
Auteur René Fagnan