Safety Car : Evolution de la réglementation à Monaco ?

Mario Theissen, patron de l'écurie BMW Sauber, a révélé que le règlement interdisant aux monoplaces de ravitailler sous le régime de la voiture de sécurité pourrait évoluer d'ici le Grand Prix de Monaco

Mario Theissen, patron de l'écurie BMW Sauber, a révélé que le règlement interdisant aux monoplaces de ravitailler sous le régime de la voiture de sécurité pourrait évoluer d'ici le Grand Prix de Monaco.

Il y a deux semaines, à Barcelone, Nick Heidfeld a reçu une pénalité pour avoir regagné son stand alors que la safety-car était en piste. Ce n'est pas la première fois qu'un tel incident se produit, et de nombreux membres du paddock sont favorables à une évolution de la réglementation.

"J'espère que l'on changera ça pour Monaco parce que c'est là-bas que nous avons le plus grand risque d'avoir la voiture de sécurité en piste et de rencontrer des circonstances problématiques," a déclaré le docteur Theissen à Istanbul.

"Je pense que la solution finale serait d'avoir un système contrôlé par la voiture, via l'électronique. Mais ce n'est sans doute pas la solution immédiate car il faut le mettre en place et le tester, donc je ne compte pas sur une telle chose pour les prochaines courses."

"Cependant, Charlie Whiting a fait une proposition pour fixer un temps minimal dans les zones sous drapeau jaune. Je pense que c'est quelque chose qui peut fonctionner dès à présent et qui est probablement mieux que la règle actuelle."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld , Mario Theissen
Équipes Sauber
Type d'article Actualités