Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
08 Heures
:
42 Minutes
:
39 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

Tost "stupéfait" par l'opacité de la relation McLaren-Honda

partages
commentaires
Tost "stupéfait" par l'opacité de la relation McLaren-Honda
Par :
5 janv. 2019 à 11:45

Après une première année de collaboration avec Honda, l'heure est au bilan chez Toro Rosso, où l'on ne regrette pas un instant de s'être associé au motoriste japonais.

Pourtant, lorsque la Scuderia a adopté les unités de puissance nippones à l'issue d'une campagne catastrophique pour McLaren-Honda (30 points et la neuvième place du championnat), il était légitime de craindre une saison de galère. Finalement, si Toro Rosso s'est également classé neuvième au général (avec 33 unités au compteur) et avait la huitième monoplace la plus rapide en moyenne, il y a tout de même eu des temps forts notables, comme la quatrième place de Pierre Gasly à Bahreïn.

Lire aussi :

"Honda a été un grand atout pour nous", déclare le directeur d'équipe Franz Tost pour Motorsport.com. "On se rappelle ce que disaient les autres équipes, l'an dernier à la même époque, à propos de Honda. Je me rappelle qu'à Abu Dhabi, certains gens me disaient 'vous devez être complètement fous, nous vous souhaitons bonne chance pour l'an prochain'. J'ai répondu 'oui, nous ferons une bonne saison, vous verrez, nous serons devant vous'. Ils se sont dit que j'étais peut-être complètement fou, mais j'étais convaincu que Honda était la bonne décision."

Des ingénieurs Toro Rosso Honda sur la grille

Les dirigeants de Honda se sont déjà félicités d'une "bien meilleure communication" avec Toro Rosso qu'avec McLaren, et les commentaires de Tost semblent corroborer cette analyse.

"Nous avons eu une très bonne coopération et nous avons un très bon partenariat", poursuit l'Autrichien. "Si nous détectons quelque chose de notre côté, nous nous réunissons, nous en discutons et nous essayons de trouver une solution."

"Quand nous avons fait la première réunion avec Honda, j'ai été stupéfait, parce qu'ils ne savaient pas des choses qui sont liées au châssis ou à l'unité de puissance. Si l'on a un nouveau partenaire, il faut discuter ensemble pour savoir sur quoi il faut se concentrer. Mais ça s'est passé très vite et très bien, car ils étaient complètement ouverts, et nous l'étions également de notre côté."

"La philosophie de Toro Rosso est généralement que nous sommes transparents, parce que notre seul objectif est d'avoir du succès. Il n'y a absolument pas de politique dans l'équipe. Nous avons une relation vraiment bonne."

En 2019, Honda développe cette relation avec la marque au taureau en fournissant ses groupes propulseurs à Red Bull Racing également. Ce sera la première fois que le motoriste japonais équipe simultanément deux écuries depuis son retour en F1.

Propos recueillis par Oleg Karpov

Article suivant
Kubica : Dire non à Ferrari n'a pas été facile

Article précédent

Kubica : Dire non à Ferrari n'a pas été facile

Article suivant

Lewis Hamilton est votre pilote de l'année 2018 !

Lewis Hamilton est votre pilote de l'année 2018 !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel