Pas de décision précipitée pour la voiture de sécurité virtuelle

Déjà testée à deux reprises à l'issue des essais libres aux Etats-Unis et au Brésil, la voiture de sécurité virtuelle nécessite encore de nombreux ajustements

Déjà testée à deux reprises à l'issue des essais libres aux Etats-Unis et au Brésil, la voiture de sécurité virtuelle nécessite encore de nombreux ajustements. De nouveaux tests devraient être menés ce week-end à Abu Dhabi, mais la FIA ne se prononce pas encore sur l'avenir de ce système expérimental.

Les tests de voiture de sécurité virtuelle sont la conséquence directe de l'accident de Jules Bianchi au Japon, qui a incité la FIA à explorer des solutions pour faire davantage ralentir les pilotes sous régime de double drapeau jaune. Le principe est de contraindre les pilotes à respecter un temps, estimé entre 35% et 45% d'un temps rapide de référence, sur un tour. Le respect de ce rythme a été jugé délicat par certains pilotes à Austin, avant que les délais d'ajustement du "delta time" soient corrigés pour Interlagos.

Lire aussi :

Comprendre le fonctionnement de la Virtual Safety Car

Globalement, la FIA assure que l'expérience est à ce jour "très positive", mais que la poursuite de son développement est absolument nécessaire. Il semble encore trop tôt pour savoir si l'instauration de la voiture de sécurité virtuelle en course aura lieu dès 2015, si elle nécessitera davantage de temps encore, ou si elle sera abandonnée.

Une chose est sûre, la FIA n'a aucune intention de développer ce système pour qu'il remplace à terme la voiture de sécurité dans toutes les circonstances. Cette dernière, jusqu'ici unique outil de neutralisation complète utilisé en F1, reste essentielle dans de nombreux cas de figure. La FIA rappelle notamment que seule la voiture de sécurité peut permettre d'imposer une trajectoire spécifique au peloton lorsque les circonstances le nécessitent, notamment pour éviter un obstacle ou une zone précise.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Jules Bianchi
Type d'article Actualités