Principaux points des règlements 2012, partie II

Suite à la publication des règlements sportif et technique de la FIA pour 2012, Lotus s’est entretenue avec son directeur technique, James Allison

Suite à la publication des règlements sportif et technique de la FIA pour 2012, Lotus s’est entretenue avec son directeur technique, James Allison. Il nous explique les changements que nous pouvons attendre cette année. Voici la seconde partie :

- Suspension

Les éléments de suspension (triangles, bras, tec…) sont liés par des limitations aérodynamiques strictes (corde limitée, section symétrique, angle d’incidence maximum, etc…). Ce n’est pas le cas des montants qui relient la roue à la suspension. Leur conception a toujours été libre. Il existait une possibilité (jamais exploitée) que quelqu’un fabrique un montant aérodynamique géant pour utiliser cette liberté hypothétique. L’article 10.5.3 a été modifié pour éviter que les montants ne dépassent au-delà du volume autorisé pour les écopes de freins. Cela éradique définitivement le problème des montants géants.

- Plancher de la voiture

Le plancher sous une F1 (dénommés plans de référence), doit être plat. Etant donné que la perfection n’existe pas, une tolérance de fabrication de + ou - 5 millimètres était accordée. Il est apparu dernièrement que cette tolérance ouvrait des possibilités pour concevoir (illégalement) des contours adoucissants dans le plancher. Pour couper court à cette éventualité, la tolérance a été réduite à 3 mm.

- Helium

Une mode récente chez certaines équipes à consisté à utiliser de l’hélium pour le fonctionnement des pistolets pour les pit stops. Ceci parce que l’hélium est capable de donner plus de puissance au pistolet avec une pression de gaz donnée. Mais c’est un système très onéreux et il a été banni pour 2012.

- Structures absorbantes

Chaque voiture est équipée de structures absorbant l’énergie, sur les côtés du châssis, qui agissent en zones de déformation dans le cas d’un choc latéral. Ces structures doivent subir un crash test avant la saison, sous la forme d’un chariot chargé heurtant le châssis à angle droit. De plus, les structures doivent satisfaire à un test de robustesse : elles doivent supporter une poussée horizontale pour vérifier qu’elles ne sauteront pas de la voiture dans le cas d’un choc qui ne serait pas exactement perpendiculaire. Les saisons précédentes, nous avions dû aussi démontrer par des calculs de tension que les structures résisteraient à un choc vertical. Pour 2012, ces calculs sont remplacés par un test physique pour plus de certitude. En théorie, cela ne change rien. Si les calculs sont corrects, alors la structure doit résister à la charge.

- Echappements

La génération 2011 des diffuseurs soufflés est abandonnée. En 2012, les échappements doivent sortir dans une boite prescrite située dans une zone haute similaire à celle de 2008. Ils doivent aussi respecter des angles et des diamètres de sortie particuliers de manière à prévenir d’autres restrictions. Cela ne signifie pas que l’appui généré par les échappements est définitivement envoyé aux oubliettes. Il est très dur de remettre tout cela dans la boite de Pandore. Mais ces modifications, associées à la récente directive technique bannissant le soufflage hors accélération, créent un environnement où l’appui généré par les gaz d’échappements aura une proportion bien moindre en 2012 qu’en 2011.

- Directives techniques

Depuis des années, nous avions une liste sans cesse grandissante de directives techniques donnant des conseils pour utiliser l’électronique et les logiciels de manière légale. Cette année, un effort concerté des équipes et de la FIA a abouti à l’intégration des parties établies de ces directives techniques dans le corps principal des règlements techniques pour des raisons pratiques.

Source de l’article sur le site officiel de Lotus Renault GP.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Type d'article Actualités