Formule E - "Un succès populaire grandissant"
Loic Duval, Dragon Racing
Salvador Duran, Amlin Aguri
Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing
Course

Alors qu'il atteindra la mi-saison le week-end prochain à Miami, le Championnat FIA de Formule E a démarré sous les meilleurs auspices en rencontrant un beau succès auprès des publics asiatique et sud-américain, lesquels ont assisté aux e-Prix déjà disputés. Avant de rejoindre l'Europe, c'est à présent aux États-Unis que cette nouvelle compétition fait escale.

Le rythme des courses s'accélérant durant les prochains mois, ToileF1 en a profité pour s'entretenir avec le pilote Dragon Racing Jérôme d'Ambrosio tant que les agendas l'autorisent. Pour le Belge, la Formule E connaît des débuts prometteurs en intéressant un public très large.

"Même si je vis tout cela de l'intérieur, j'ai l'impression que c'est très bien accueilli par le public. Selon moi, il y a deux sortes de public : ceux qui sont très enthousiastes depuis le début, un public très large, pas forcément fin connaisseur de sport automobile. Et d'autre part, le public passionné de sport auto, qui suit la Formule 1, les GT, les 24 Heures du Mans, etc. Le constat est clair : c'est clairement le premier des deux cités qui a le mieux accueilli le championnat à son commencement. Ce fut un peu pareil du côté des médias, l'intérêt de la presse généraliste s'est manifesté dès le début."

L'ancien pilote de F1 chez Virgin/Marussia puis Lotus explique ce succès public - au-delà de l'intérêt que représente les technologies électriques - par la proximité avec le public et l'accessibilité aux circuits urbains.

"Même s'il y a aussi un paddock, des stands, toutes les infrastructures habituelles, l'ambiance est plus relax et nous sommes plus proches du public," explique d'Ambrosio. "Il existe ici une véritable proximité. En Amérique du Sud, c'était sold-out. Les tribunes sont remplies et il y a toujours beaucoup de monde partout. Le fait que les courses se disputent en ville facilite bien sûr les choses en termes d'accessibilité : les gens peuvent parfois venir à pied de chez eux pour voir l'e-Prix."

"Aujourd'hui, même les fans de F1 se rendent compte que ce sont vraiment des belles courses, très indécises. La monoplace n'est pas aussi rapide qu'une F1 mais ce n'est de toute façon pas l'objectif."

"Le spectacle est magnifique, l'engouement continue de grandir," conclut Jérôme d'Ambrosio.

partages
Formule E - Andretti place un second ex-Toro Rosso aux côtés de Vergne
Article précédent

Formule E - Andretti place un second ex-Toro Rosso aux côtés de Vergne

Article suivant

Formule E - Di Grassi arrive en leader à Miami

Formule E - Di Grassi arrive en leader à Miami