Villeneuve n’en veut pas à Da Costa après Pékin

partages
commentaires
Villeneuve n’en veut pas à Da Costa après Pékin
Par :
Traduit par: René Fagnan
28 oct. 2015 à 07:30

Jacques Villeneuve affirme ne pas en vouloir à Antonio Felix da Costa après que les deux hommes se soient accrochés lors du ePrix de Formule E à Pékin.

Jacques Villeneuve, Venturi
Jacques Villeneuve, Venturi
Jacques Villeneuve
Antonio Felix da Costa, Team Aguri
Jacques Villeneuve, Venturi
Antonio Felix da Costa, Team Aguri
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team et Jacques Villeneuve, Venturi
Antonio Felix da Costa, Team Aguri

La course de Da Costa a pris fin dans le virage 2 quand il a touché l’arrière de la Venturi de Villeneuve. Le Champion du monde 1997 a pu poursuivre sa course, même si un ennui survenu sur sa colonne de direction, conséquence d’un autre incident, l’a handicapé.

[Da Costa] a commis une erreur. Ce sont des choses qui arrivent”, a confié Jacques Villeneuve à Motorsport.com. “Je n’ai aucun soucis avec son geste, en espérant qu’il ait appris quelque chose, et j’accepte qu’il me parle comme il l’a fait. C’est frustrant sur le moment, mais c’est le genre d’incident qui survient en course."

“Par contre, je n’accepte pas un geste comme celui qu’à commis Frijns en début de course et qui a plié ma colonne de direction”, poursuit Villeneuve. “À la relance, j’étais à côté de lui, à l’extérieur. Puis, il a décidé de se décaler sur sa droite, me percutant.

Da Costa a touché à la monoplace de Villeneuve quand il a baissé les yeux pour consulter les informations affichées sur son volant. Il venait tout juste de changer la cartographie de son moteur quand il a rattrapé Villeneuve après un arrêt au stand.

C’est mon erreur, à 100 pour cent”, explique Antonio Felix da Costa à Motorsport.com. “Quand est venu le moment de désactiver le limiteur de vitesse dans les stands, je me suis rendu compte que je n’avais plus de puissance parce que la cartographie avait été changée. J’ai donc regardé le volant et quand j’ai levé les yeux, il était trop tard. Je me suis immédiatement excusé, puisque c’était ma faute. Quand ça m’arrive, je ne me cache pas”.

Baptême difficile pour Villeneuve

Le Québécois a connu une première course de Formule E assez laborieuse. L’écurie monégasque Venturi a connu une succession de problèmes techniques, ce qui a compromis la stratégie de course de Villeneuve.

Ce ne fut pas ce à quoi je m’attendais pour ce week-end. Nous avons connu des soucis durant toute la journée et nous n’avons pas eu le temps de bien nous préparer pour les qualifications et pour la course."

“Je n’ai pas complété un seul tour de piste en mode régénération avant la course ou autre, car nous avons dû changer la batterie et nous avons eu un fuite de liquide de freins”, précise Villeneuve. “Puis, il y a eu un drapeau rouge lors de la seconde séance d’essais. À cause de toute cela, ma course a donc plutôt été une sorte de préparation. Quand tout fonctionnera correctement, je crois que nous serons en bonne position et ce genre de course m’ira bien, car c’est ultra compétitif”.

Article suivant
La participation de Trulli en Malaisie est incertaine

Article précédent

La participation de Trulli en Malaisie est incertaine

Article suivant

Analyse - Le "Meilleur des Mondes" de la Formule E

Analyse - Le "Meilleur des Mondes" de la Formule E
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Pékin
Lieu Streets of Beijing
Pilotes Jacques Villeneuve , António Félix da Costa
Équipes Team Aguri , Venturi
Auteur Sam Smith
Soyez le premier à recevoir toute l'actu