MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
12 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours

Course - Márquez en contrôle, les Ducati survoltées !

partages
commentaires
Course - Márquez en contrôle, les Ducati survoltées !
Par :
22 sept. 2019 à 11:53

Marc Márquez a remporté le Grand Prix d'Aragón, où il partait grand favori après avoir affirmé sa domination durant les deux jours d'essais. C'est derrière lui que le suspense est resté intense jusqu'à l'arrivée !

Pour son 200e Grand Prix, Marc Márquez ne pouvait envisager d'autre résultat que la victoire. Celle-ci lui a semblé acquise dès les EL1 disputés vendredi sur le MotorLand Aragón, où un rare mais parfaitement réussi time attack a propulsé le #93 en orbite. Resté très dominateur durant la suite du week-end, il n'a cessé de rappeler qu'il pensait toujours à la victoire "facile" gâchée à Austin, entretenant seul un semblant de suspense. Cette fois, cependant, personne n'a pu le battre : ni ses adversaires, ni lui-même.

Lire aussi :

L'autre inconnue venait de la météo. Changeante, instable depuis vendredi soir, elle a réservé deux séances en conditions mixtes (les EL3 samedi matin et le warm-up ce matin) et de lourds nuages dominaient encore le circuit à l'heure où les machines se sont installées sur la grille. Certains choix de pneus restaient donc incertains, au point même qu'Andrea Dovizioso a changé d'option à la dernière minute pour prendre un soft à l'arrière.

Pas de quoi perturber Márquez cependant, qui à l'extinction des feux a pris un bon départ devant Quartararo et qui, sans surprise, s'est rapidement échappé, comptant déjà une seconde d'avance à l'issue du premier tour. Derrière lui, Miller a profité du départ pour prendre l'avantage sur Viñales avant de tenter une attaque sur Quartararo pour s'emparer de la deuxième place.

Qualifié seulement dixième après une erreur en Q2, Dovizioso était remonté à la septième place derrière Valentino Rossi à la fin du premier tour. Ils suivaient Aleix Espargaró qui a réussi à conserver au départ la cinquième place acquise hier en qualifications. Piégé, lui, pendant les qualifications, Álex Rins avait lui aussi lancé une remontée au départ, mais un accrochage avec Franco Morbidelli l'a ramené en fond de peloton. Le pilote italien étant tombé, l'incident a été étudié par les commissaires qui ont infligé à Rins une pénalité long-lap. Rins était remonté à la 12e place dans le cinquième tour, le pilote Suzuki a perdu environ 2"9 en la purgeant dans le septième tour mais sans que cela modifie sa position.

Rapidement dépassé par Miller, Quartararo s'est retrouvé en bagarre contre Viñales, qui a pris l'avantage à la fin du cinquième tour dans le virage 16. Le pilote espagnol a tout de suite sauté sur l'occasion pour se rapprocher de la Ducati du team Pramac, alors que Márquez comptait pour sa part déjà 3"5 d'avance et filait vers la victoire promise.

Vite semé après ce dépassement, Quartararo se trouvait désormais sous la menace du groupe suivant dans lequel Andrea Dovizioso venait de dépasser Aleix Espargaró. Derrière l'Aprilia, Valentino Rossi et Cal Crutchlow restaient au contact, mais eux aussi se battaient en duel et l'Anglais a fini par avoir l'avantage dans le neuvième tour. Quelques instants plus tard, Quartararo subissait la loi de la puissante Ducati en ligne droite et rétrogradait à la cinquième place, celle qu'il allait occuper jusqu'à l'arrivée.

Viñales survolté, mais finalement piégé

Survolté, Viñales a finalement réussi à trouver l'ouverture sur Miller dans le huitième tour pour se porter à la deuxième place. Cette bagarre avait à la fois permis à Márquez de creuser un peu plus son avance, qui flirtait alors avec les cinq secondes, et aux poursuivants de faire la jonction pour former un deuxième groupe comptant désormais sept pilotes.

Derrière ce groupe fourni, Danilo Petrucci a rapidement été distancé. Dans les premiers tours, il devançait Andrea Iannone, puis Miguel Oliveira lorsque le pilote Tech3 a pris l'avantage sur l'Aprilia. Dans le dixième tour, c'est Rins qui avalait tour à tour Iannone puis Oliveira. Le pilote Suzuki s'est opposé à une plus forte résistance face à Petrucci, qui a défendu sa neuvième place jusqu'à ce que l'Espagnol ne parte à la faute dans le virage 12 et n'ouvre ainsi la porte à Iannone, qui avait entre-temps rendu la monnaie de sa pièce à Oliveira. Le pilote Suzuki a poursuivi son effort et est finalement parvenu à ses fins en se hissant à la neuvième place dans le 14e tour. Devant eux, Rossi était à présent une cible, brusquement semé par son groupe alors que les écarts s'étaient désormais creusés, mais la jonction n'allait pas être faite sur les tours restants.

Peu après la mi-course, l'avance de Márquez a passé les cinq secondes. S'il ne pouvait pas prétendre le priver de la victoire à la régulière, Viñales s'était donné un peu d'air, avec une seconde de marge sur le binôme Miller-Dovizioso. Mais la messe n'était pourtant pas dite car ces deux-là étaient bien décidés à livrer la bagarre jusqu'au bout. Premier acte dans le 14e tour, lorsque Dovizioso a trouvé l'ouverture et fait son retour sur le podium au détriment du pilote Pramac. Il lui restait encore neuf tours pour tenter de reprendre Viñales et sa charge a fini par payer à trois boucles de l'arrivée, avec un dépassement similaire à celui qu'il avait opéré plus tôt sur Quartararo, profitant de la vitesse de sa Ducati dans la ligne droite de retour. Dans la foulée, c'est Miller qui a saisi sa chance et a fait main basse sur la dernière place du podium.

En vidéo :

Márquez imperturbable

C'est donc sur une victoire tout en contrôle de Marc Márquez que le drapeau à damier s'est finalement abaissé sur la ligne d'arrivée de ce Grand Prix, avec un écart de 4"8 à la faveur du pilote Honda. Andrea Dovizioso et Jack Miller fêtent un double podium combattu pour Ducati, devant un Maverick Viñales déconfit. Quartararo a atteint sa cible en se classant dans le top 5, devant Crutchlow qui en fin de course a pu prendre l'avantage sur Espargaró, puis un Rossi isolé à la huitième place et loin de son objectif.

Survolté en fin de course, Nakagami est remonté à la dixième position derrière Rins. Petrucci a ainsi été relégué à la 11e place, puis à la 12e dans le dernier tour lorsqu'il a subi une dernière attaque de la part de Iannone. Oliveira s'est classé 13e derrière eux. Privé d'un aileron, Joan Mir a connu une course aussi mouvementée que celle de son chef de fil chez Suzuki et en a terminé à la 14e place, devant Rabat.

Pour son premier Grand Prix en plus d'un an, Mika Kallio représentait seul KTM après la blessure hier de Pol Espargaró (qui a été opéré ce matin). Celui qui remplace Johann Zarco sur cette fin de saison n'a mis que quelques tours à faire son entrée dans les points. Chaussé de deux pneus hard, il a toutefois perdu du temps durant la seconde moitié de la course et s'est fait reprendre par Mir et Bagnaia, pour finalement se classer 17e.

Bien parti, Jorge Lorenzo figurait à la 12e place après les deux premiers tours et s'est initialement bagarré contre Takaaki Nakagami. Il a cependant fait les frais de la remontée de Rins, avant d'être repris par Kallio, Bagnaia et Smith en quelques virages dans le cinquième tour. Le pilote Honda a continué à rétrograder jusqu'à être repris par Mir et descendre à la 18e place. En bagarre contre Abraham, Syahrin et Smith, il a glissé à la 21e et dernière place dans le 17e tour, et a finalement sauvé l'honneur en devançant le Malaisien.

Lire aussi :

Maintenant que le verdict est tombé sur la course MotoGP, place au Grand Prix de Singapour de F1, à suivre en direct commenté sur Motorsport.com !

Spain GP d'Aragón - Course

P. # Pilotes Moto Temps Ecart
1 93 Spain Marc Márquez Alentà
Honda 41'57.221
2 4 Italy Andrea Dovizioso
Ducati 42'02.057 4.836
3 43 Australia Jack Peter Miller
Ducati 42'02.651 5.430
4 12 Spain Maverick Viñales Ruiz
Yamaha 42'03.032 5.811
5 20 France Fabio Quartararo
Yamaha 42'06.145 8.924
6 35 United Kingdom Cal Crutchlow
Honda 42'07.611 10.390
7 41 Spain Aleix Espargaró Villà
Aprilia 42'07.662 10.441
8 46 Italy Valentino Rossi
Yamaha 42'20.844 23.623
9 42 Spain Alejandro Álex Rins Navarro
Suzuki 42'25.219 27.998
10 30 Japan Takaaki Nakagami
Honda 42'28.463 31.242
11 29 Italy Andrea Iannone
Aprilia 42'29.845 32.624
12 9 Italy Danilo Carlo Petrucci
Ducati 42'30.264 33.043
13 88 Portugal Miguel Ângelo Falcão de Oliveira
KTM 42'30.284 33.063
14 36 Spain Joan Mir Mayrata
Suzuki 42'30.584 33.363
15 53 Spain Esteve "Tito" Rabat Bergada
Ducati 42'33.579 36.358
16 63 Italy Francesco Bagnaia
Ducati 42'38.516 41.295
17 82 Finland Mika Kallio
KTM 42'40.204 42.983
18 17 Czech Republic Karel Abraham
Ducati 42'41.101 43.880
19 38 United Kingdom Bradley Smith
Aprilia 42'41.50 44.279
20 99 Spain Jorge Lorenzo Guerrero
Honda 42'43.308 46.087
21 55 Malaysia Hafizh Syahrin Abdullah
KTM 42'44.529 47.308
21 Italy Franco Morbidelli
Yamaha

Article suivant
Rins : "Je ne m'attendais pas à rater la Q2"

Article précédent

Rins : "Je ne m'attendais pas à rater la Q2"

Article suivant

Championnat - Márquez proche d'un sacre en Thaïlande

Championnat - Márquez proche d'un sacre en Thaïlande
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Course
Lieu MotorLand Aragón
Auteur Léna Buffa