Edito - Un bon air de reprise!

Pour un retour, c’est un retour! L’Autriche n’a pas manqué son entrée en scène dans le calendrier MotoGP initiant du même coup une seconde partie de saison à la hauteur de l’enjeu.

Edito - Un bon air de reprise!

Oui ça y est, Ducati est de retour aux affaires sans réelle surprise tant au long de cette saison on a senti que le facteur temps rendait difficile toute prédiction. Sur le Red Bull Ring, les tests post-Sachsenring avaient déjà démontré ce que dimanche nous a confirmé : on a assisté à l'illustration de l’esprit revanchard de Iannone, qui lui donne ce supplément faisant souvent défaut à Dovizioso.

Les deux hommes n’iront pas en vacances à Ibiza ensemble et le numéro 29 va pouvoir terminer la saison, sa dernière en rouge, avec un poids libéré de ses épaules. C’est aussi fascinant comment le grand Andrea n’est pas sans rappeler de par son tempérament, sa silhouette et son énergie débordante, le regretté Marco Simoncelli.

 

Le vainqueur Andrea Iannone, Ducati Team
 

En triomphant au guidon de la Desmosedici, il réalise un grand coup. Outre le fait de remettre les compteurs à jour pour Ducati, il est aussi un pilote italien ayant triomphé sur une monture de même provenance en catégorie reine. Et quelque chose me dit que cela ne va pas se reproduire de sitôt avec un autre pilote, la confiance gagnée face à son coéquipier et à lui-même devant maintenant se confirmer. Avec cette machine plus stable, le pilote s’est montré moins brouillon et moins propice à l’emportement qui a été sa marque de fabrique cette saison.

Rouler sur le Ring Autrichien pour les pilotes MotoGP n’a pas été simple; la course nous a montré aussi que chacun a rencontré son lot de problèmes. Rossi, perdant très régulièrement le contact sur ses repose-pieds, s’est contenté de suivre le rythme de Lorenzo avec comme maigre consolation d’avoir Márquez derrière lui.

À se demander si ces fameux tests ont servi à quelque chose en préparation de ce Grand Prix dont la feuille de résultat impose de nets écarts entre les protagonistes. Si Marc Márquez a reconnu avoir bénéficié de circonstances en sa faveur depuis le début de saison pour expliquer son leadership, il faut de nouveau reconnaître que même sur un weekend compliqué comme l’Autriche, il ne perd rien! Solide après une lourde chute, il emmène sa Honda pour un top 5 comme second plus mauvais résultat de l’année, lui qui a été sur le podium à l’issue des 8 autres courses. Certains ne peuvent en dire autant, et d’un point de vue tout simplement comptable, il est l’homme fort de la saison. Celui qui savourera ce titre d’une façon bien différente des deux premiers, si tout continue ainsi pour lui.

Fort heureusement, quelques jours seulement suffiront pour que les débats reprennent à quelques longueurs seulement de l’Autriche - un peu plus de 300 km pour rejoindre Brno, alors que le MotoGP compte déjà 2 nouveaux vainqueurs cette saison et va continuer de nous tenir en haleine -.

 

Départ : Andrea Iannone, Ducati Team mène
 

Même si Márquez impose une forte empreinte dans ce Championnat, rarement les courses sont venues apporter un si grand lot d’imprévus en mettant en avant le côté humain de ce sport, sous toutes ses facettes. On pouvait plutôt s’amuser des déclarations dithyrambiques des observateurs venus de la F1, mais on a surtout envie de dire aux Berger, Lauda, Webber et même Alonso inspirés par la longévité de Valentino Rossi : vous avez raison, c’est bien là que ça se passe!

Sur ce Grand Prix bien huilé avec toute la machinerie marketing de Red Bull aux manettes, offrant au passage le meilleur lancement possible à son partenaire KTM, l’Autriche fait donc un grand retour en MotoGP, surclassant la F1 en terme de fréquentation. Ce pays très influent dans le monde des sports mécaniques ne fut peut-être qu’une simple étape, mais marque surtout de façon remarquable la reprise du Championnat.

 

Casquette Ducati Corse 2016 rouge
Casquette Ducati Corse 2016 rouge

Photo de: Motorsport.com

partages
commentaires
Miller finalement forfait, par précaution
Article précédent

Miller finalement forfait, par précaution

Article suivant

Márquez veut "remporter au minimum encore deux courses"

Márquez veut "remporter au minimum encore deux courses"
Charger les commentaires