Gresini - "J'aimerais que Melandri marque ses 1ers points en France"

Aprilia poursuit la discrète implantation de son nouveau programme en MotoGP, avec la conviction que la saison européenne accélérera ses progrès. Désormais, la marque pourra plus aisément proposer en piste les nouveautés développées à l'usine, ce qui s'est traduit dès les essais d'après-course de Jerez par le test d'une nouvelle boîte de vitesse seamless.

Au Mans, le constructeur italien nourrit un double objectif : entrer dans les points en réduisant le retard sur ses adversaires et poursuivre le développement de la moto. Rien de nouveau donc, à Noale, où la prudence et l'humilité continuent de dicter une progression lente mais pourtant non dénuée d'ambition.

"En Espagne, nous avons passé un bon week-end, suivi par des essais d'après-course positifs," juge Fausto Gresini, à la tête de la structure chargée de faire tourner ce programme. "Le Mans représente une autre étape importante dans notre développement. Nous continuerons donc à travailler pour réduire notre retard sur nos adversaires, comme nous l'avons fait sur les dernières courses."

Les points : un objectif réaliste, à notre portée, dans l'attente d'importantes nouveautés techniques qui pourraient permettre des progrès plus significatifs

Marco Melandri

Après deux quinzièmes places d'Alvaro Bautista à Austin et Jerez, Gresini attend d'autres points au sein de son équipe. "Nous pouvons nous estimer satisfaits de ce que nous avons obtenu jusqu'à présent, avec les deux points marqués par Bautista. Nous avons démontré que nous pouvons nous battre aisément dans le top 15. Maintenant j'aimerais que Melandri puisse lui aussi marquer ses premiers points de la saison en France," suggère-t-il.

Un objectif partagé par Marco Melandri lui-même, dont les sensations semblent connaître une légère tendance au mieux, malgré une situation technique encore très perfectible. "La piste du Mans est très particulière, mais elle m'a toujours plu et chaque fois que j'y ai couru, j'ai toujours fait de bonnes choses," rappelle le pilote italien.

"Cette fois, ce serait bien d'essayer d'entrer dans la zone des points. Je crois qu'il s'agit d'un objectif réaliste, à notre portée, dans l'attente d'importantes nouveautés techniques qui pourraient me permettre de réaliser des progrès plus significatifs. Les prévisions météo semblent plutôt bonnes, alors nous allons travailler au maximum, comme toujours, et prendre les journées les unes après les autres, prêts à saisir chaque opportunité."

Alvaro Bautista reste néanmoins le leader moral de l'équipe en cette entame de Championnat et les espoirs d'un top 15 en terres sarthoises ne sauraient l'exclure. L'Espagnol a toutefois un regret avant d'en découdre avec le Mans : que la boîte de vitesses seamless, dont l'évaluation lui a été confiée en Andalousie, ne soit pas du voyage en France.

"Lors des essais du lundi, j'ai pu tester pour la première fois la nouvelle boîte seamless : c'est dommage de ne pas l'avoir tout de suite à disposition au Mans, parce qu'elle est déjà à un très bon niveau," juge-t-il. "Je suis néanmoins convaincu que, même avec la version actuelle de notre moto, nous pourrons faire un bon week-end."

Si Alvaro Bautista ne compte qu'un podium sur le Grand Prix de France grâce à sa troisième place l'an dernier, Marco Melandri s'est souvent bien entendu avec le circuit manceau : après trois entrées dans le top 3 en petites cylindrées, il s'est hissé à deux reprises sur la deuxième marche en MotoGP et s'est imposé lors de l'édition 2006. Il évoluait alors au sein de l'équipe... Gresini.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de France
Circuit Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Marco Melandri , Álvaro Bautista
Équipes Gresini Racing
Type d'article Preview
Tags alvaro bautista, aprilia, circuit bugatti, grand prix de france, gresini, le mans, marco melandri, motogp