Marc Márquez - "La chute m'a réveillé"

Avec son coup de gaz rageur, sa témérité, et son caractère en acier trempé, Marc Márquez entretient toujours ce sentiment d'invincibilité et cette certitude inoxydable qui va jusqu'à sauver les apparences. Comptant pratiquement soixante-dix points de retard au Championnat, regrettant trois résultats blancs, celui qui a décidé Honda de revenir au châssis 2014 avec un moteur et un bras oscillant 2015 a le dos au mur. Au terme du premier jour de cette huitième échéance du calendrier MotoGP, il peut crânement dire que sa situation s'améliore puisque le voilà second. Mais pour autant, rien n'a été facile pour le phénomène de Cervera.

Certes, sur un tracé d'Assen réputé pour faire la part belle aux Yamaha, ce sont bel et bien deux Honda qui bouclent cette entame du Grand Prix des Pays-Bas en tête. Mais cette hiérarchie ne reflète pas une domination de MM93. Au contraire, c'est plutôt l'équipier Dani Pedrosa qui semble être le plus solide du team HRC. L'Espagnol retrouve forme et sensations et c'est lui qui vire en tête ce soir avec le nouveau record de la piste dans sa besace. Le tout, sans avoir à se reprocher le moindre écart.

Marc Márquez, en revanche, a connu quelques sueurs froides. Toujours aussi agressif, il a viré quelques fois aux larges au terme de freinages plus qu'appuyés qui l'ont rapproché très vite du pilote le précédant. Scott Redding a ainsi senti de très près le souffle de la RC213V officielle. Le même double titré a aussi maîtrisé quelques figures libres, mais n'a pu éviter une chute matinale, quelques minutes seulement après avoir pris la piste pour commencer ses travaux.

 Je suis content car nous nous attendions à des Yamaha très fortes sur ce circuit. Mais nous sommes en tête avec Dani.

Marc Márquez

Une cabriole qui aurait pu mal finir : "Je devais être entre 230 et 250 km/h" raconte le pilote qui ne se dépareille jamais de son sourire carnassier. "J'étais un peu hors trajectoire et sans doute en partie sur le côté sale de la piste. Les pneus étaient froids. J'ai senti venir le highside mais j'ai réussi à l'éviter et à tirer droit dans les graviers. C'était étrange, mais bon, ça s'est bien fini. Et cette chute m'a définitivement réveillé!"

Un incident qui ne l'a pas refroidi ensuite. Une péripétie pour l'Espagnol qui précise que l'essentiel de cette journée est ailleurs : "Nous avons bien travaillé pour la course, mais il nous reste encore des choses à améliorer. Je suis cependant content car nous nous attendions à des Yamaha très fortes sur ce circuit. Mais nous sommes en tête avec Dani et c'est positif pour l'ensemble de l'équipe." La suite demain, vendredi, jour des qualifications que l'on annonce humides... 

 

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Sous-évènement Essais libres du jeudi
Circuit Assen
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags assen, gp des pays-bas, honda, hrc, marc marquez