Michelin aimerait un ordre de passage stable entre MotoGP et Moto2

partages
commentaires
Michelin aimerait un ordre de passage stable entre MotoGP et Moto2
Matteo Nugnes
Par : Matteo Nugnes
3 oct. 2018 à 16:00

Le manufacturier unique de la catégorie reine serait favorable à un programme qui prévoirait que Moto2 et MotoGP prennent la piste chaque jour dans le même ordre.

Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, au départ
Des pneus Michelin
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Piero Taramasso, responsable deux roues Michelin Motorsport
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Ces dernières semaines, les horaires des week-ends de course ont beaucoup fait débat dans le paddock des Grands Prix. Il faut dire que les programmes présentent une anomalie : le vendredi et le samedi, le MotoGP prend toujours la piste avant le Moto2, tandis que le dimanche, journée la plus importante du week-end, l'ordre des deux catégories est inversé.

Selon plusieurs équipes du championnat et particulièrement Yamaha, cette situation engendre des difficultés. Il est en effet estimé que le Moto2 et ses pneus Dunlop génèrent des conditions de piste différentes de celles que la catégorie reine a connues durant le reste du week-end.

Lire aussi :

Le constructeur d'Iwata a même émis le souhait d'un changement de programme pour les week-ends de course, sans que cette idée ait été très bien accueillie par les marques rivales que sont Honda et Ducati, lesquelles préfèrent rouler le vendredi et le samedi à un horaire comparable à celui de la course. Borgo Panigale, en particulier, a mis en avant le fait que les M1 sont les motos ressentant le plus ces variations de conditions tandis que les autres s'adaptent sans grandes difficultés.

S'agissant d'une question de grip, il était intéressant de recueillir l'avis du responsable moto de Michelin Motorsport, Piero Taramasso. Et celui-ci a confirmé à Motorsport.com que le problème existe bel et bien.

"Sur certaines pistes, cela se ressent moins, mais sur d'autres l'effet est plus important. Selon nous, le problème existe, parce que lorsque l'on parle d'adhérence et d'asphalte, un ou deux microns peuvent déjà faire la différence en matière d'abrasivité. Cela peut générer des conditions différentes", nous explique l'Italien.

Piero Taramasso précise même que, si le choix devait revenir à Michelin, la balance pencherait en faveur d'un programme stable maintenu durant tout le week-end. "Pour nous, si l'on pouvait changer [le programme] ou bien respecter vendredi et samedi le même ordre que dimanche, ce serait mieux. Voire même, on pourrait disputer la course MotoGP avant celle du Moto2 afin d'éviter que cela n'engendre une gêne. Si le choix nous revenait, en tout cas, je ferais en sorte que l'on maintienne le même schéma pendant tout le week-end."

Dans l'immédiat, Taramasso avait même soumis à la Dorna l'idée que, au moins sur les cinq courses où la catégorie sera en piste, le MotoE puisse courir entre le Moto2 et le MotoGP, une idée qui n'a cependant pas été validée. "Étant donné que le MotoE utilisera des pneus Michelin, j'avais déjà demandé à la Dorna s'il y aurait la possibilité qu'ils courent avant le MotoGP sur les cinq épreuves où ils seront présents. De cette façon, le MotoE 'nettoierait' la piste de la gomme laissée par les Moto2. Malheureusement, on m'a déjà dit que ça ne sera pas possible", conclut-il.

Lire aussi :

Prochain article MotoGP
Vidéo - Découvrez le circuit de Buriram dans MotoGP 18 !

Article précédent

Vidéo - Découvrez le circuit de Buriram dans MotoGP 18 !

Article suivant

Grand Prix de Thaïlande: Motocyclisme sur le TV suisse

Grand Prix de Thaïlande: Motocyclisme sur le TV suisse
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Matteo Nugnes
Type d'article Actualités