Photos - Le team Gresini fête sa 20e saison mondiale

partages
commentaires
Photos - Le team Gresini fête sa 20e saison mondiale
Par : Léna Buffa
18 sept. 2016 à 18:30

Le team Gresini célèbre cette année sa 20e saison en Championnat du monde. Revivons une histoire déjà très riche, et toujours en cours, au gré de quelques photos marquantes.

"Vingt ans d'activité, c'est un cap important, dont nous pouvons être fiers", se félicite Fausto Gresini, heureux de voir que son équipe "représente désormais un morceau d'histoire de la moto." Il est vrai qu'elle en a fait du chemin, depuis le début de cette grande aventure en 1997... Depuis, 547 Grands Prix ont été disputés, deux titres ont été conquis grâce à 136 podiums et pas moins de 43 victoires. Les 40 pilotes qui ont défendu les couleurs du team italien ont décroché 41 pole positions et engrangé à ce jour 6'489 points !

Ancien mécanicien puis pilote, doublement titré en 125cc dans les années 1980, Fausto Gresini est aujourd'hui le pilier d'une équipe qui a su s'imposer comme l'une des valeurs sûres du championnat. "La compétition a toujours fait partie de ma vie", résume-t-il. "J'ai toujours essayé de mettre dans ce métier [de team manager] la hargne et la passion que j'avais lorsque je portais combinaison et casque, et les résultats n'en ont pas été moins enthousiasmants."

"Il est difficile de décrire le mélange d'émotions que j'ai connues durant ces années : des joies, des succès mais aussi des moments difficiles", souligne le patron des troupes, désormais heureux de voir son équipe comme "une structure beaucoup plus organisée que par le passé", et fier qu'elle soit la seule à ce jour à disputer les trois catégories mondiales. "C'est un défi stimulant, qui me passionne, et qui sait s'il ne pourra pas se poursuivre pendant encore 20 ans !" sourit-il.

L'histoire du team Gresini en images :

Diapo
Liste

1997 - Débuts en 500cc

1997 - Débuts en 500cc
1/23

Le team Gresini arrive en Championnat du monde en 1997, et se présente au départ de la première manche, en Malaisie, avec Alex Barros et une Honda NSR500V. Pour cette première, le Brésilien se battra aux avant-postes avant de devoir ralentir à cause de problèmes techniques.

1997 - Premier podium en 500cc

1997 - Premier podium en 500cc
2/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Alex Barros offre son premier podium à Gresini quelques mois plus tard, à Donington. Il termine le Grand Prix de Grande-Bretagne troisième, derrière les Honda officielles de Mick Doohan et Taddy Okada.

1999 - Débuts en 250cc

1999 - Débuts en 250cc
3/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

1999 marque les débuts du team en 250cc, avec l'un des anciens coéquipiers de Fausto Gresini lorsque celui-ci courait encore en 125cc, Loris Capirossi. L'Italien, Champion du monde en titre, mène sa Honda NSR à la victoire dès le premier Grand Prix de la saison, en Malaisie, avant de clore le championnat au troisième rang grâce à deux autres victoires (Pays-Bas et Imola) et un total de neuf podiums.

2001 - Premier titre en 250cc

2001 - Premier titre en 250cc
4/23

Deux ans plus tard, Daijiro Kato mène Gresini vers son premier titre, grâce à une saison parfaite en quart de litre. C'est en Malaisie, où il signe la 10e de ses 11 victoires de la saison, qu'il coiffe la couronne en venant définitivement à bout d'un escadron d'Aprilia.

2002 - Arrivée en MotoGP

2002 - Arrivée en MotoGP
5/23

Dans la foulée, le team italien retrouve la catégorie reine avec Kato, qui se voit confier une Honda RC211V. Il obtient deux deuxièmes places, à Jerez et Brno, et termine la saison par une série de très bonnes qualifications auréolées notamment par une première pole position, à Motegi.

2002 - Déjà 100 Grands Prix !

2002 - Déjà 100 Grands Prix !
6/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Au Portugal, Gresini fête son 100e Grand Prix avec ses pilotes : Kato qui défend ses couleurs en MotoGP, et le binôme Alzamora-Rolfo engagé en 250cc.

2003 - L'adieu à Kato

2003 - L'adieu à Kato
7/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

La saison suivante, c'est le drame. Daijiro Kato trouve la mort lors du Grand Prix du Japon, première manche du championnat.

2003 - Gibernau reprend le flambeau

2003 - Gibernau reprend le flambeau
8/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Le choc est immense et l'émotion d'autant plus forte lorsque Sete Gibernau s'impose trois semaines plus tard sur la manche suivante, en Afrique du Sud.

2003 - Tant d'émotions

2003 - Tant d'émotions
9/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Le pilote espagnol dédie encore trois autres victoires à son défunt coéquipier cette année-là, et se classe deuxième au championnat derrière Valentino Rossi.

2004 - Les prouesses de Gibernau

2004 - Les prouesses de Gibernau
10/23

En 2004, Gibernau est une nouvelle fois vice-Champion du monde derrière le Docteur, contre qui il mène des batailles mémorables. Cette année-là, l'Espagnol offre à son équipe quatre autres victoires sur un total de 10 podiums, et pas moins de cinq pole positions.

2004 - Doublé à Losail

2004 - Doublé à Losail
11/23

Colin Edwards n'est pas en reste, lui qui termine deuxième du Grand Prix de Grande-Bretagne devant son coéquipier, puis qui participe à leur doublé sur le Grand Prix du Qatar - encore disputé de jour à l'époque -, fêté comme il se doit avec leur team manager.

2005 - L'Italie qui gagne

2005 - L'Italie qui gagne
12/23

Photo de: Gresini Racing

En 2005, Fausto Gresini réalise un autre de ses rêves : mener un pilote italien au plus haut niveau en catégorie reine. Après cinq podiums, Marco Melandri s'impose sur les deux dernières manches de la saison et se classe deuxième du championnat, tandis que Valentino Rossi continue à enchaîner les titres.

2006 - Les satellites au sommet

2006 - Les satellites au sommet
13/23

Photo de: Team Gresini

Encore trois victoires pour Marco Melandri en 2006, auxquelles s'ajoute celle de Toni Elías sur le Grand Prix du Portugal. Voilà qui conforte le team Gresini au rang de meilleure équipe satellite, alors que le championnat devient de plus en plus concurrentiel. Il faudra attendre 10 ans et le Grand Prix des Pays-Bas de cette année pour voir à nouveau un team privé remporter une course MotoGP.

2007 - Melandri dompte Laguna

2007 - Melandri dompte Laguna
14/23

Photo de: Bob Heathcote

2007 n'est pas une saison facile, et pourtant Marco Melandri réalise quelques petits miracles, à l'image de son podium sur l'impitoyable circuit de Laguna Seca. Il a beau être venu à bout de Valentino Rossi en course, il peine à rester debout sur le podium à cause d'une cheville blessée.

2009 - Deux nouveaux podiums

2009 - Deux nouveaux podiums
15/23

Photo de: Bridgestone Corporation

Désormais sous les couleurs de San Carlo, Toni Elías monte sur le podium du Grand Prix de République Tchèque en 2009, puis son coéquipier Alex de Angelis en fait de même dans la foulée, à Indianapolis. Tous deux terminent la saison à la septième et la huitième places.

2010 - Le titre en Moto2

2010 - Le titre en Moto2
16/23

Photo de: Red Bull GmbH and GEPA pictures GmbH

La saison suivante, Toni Elías fait des merveilles dans la toute nouvelle catégorie Moto2 et mène le team Gresini vers le titre mondial avec sept victoires, dont quatre consécutives.

2011 - L'éclosion et le drame

2011 - L'éclosion et le drame
17/23

Photo de: Team Gresini

En 2011, Marco Simoncelli s'impose parmi les protagonistes du championnat. En pole position en Catalogne et aux Pays-Bas, il monte sur le podium en République Tchèque puis en Australie et se voit promettre une carrière qui s'annonce sous les meilleurs auspices. Son parcours s'interrompt brusquement le 23 octobre, dans un accident qui lui est fatal en Malaisie.

2011 - En mémoire de Sic

2011 - En mémoire de Sic
18/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Comme ce fut le cas au moment de la disparition de Daijiro Kato, le team Gresini vit dans la foulée les émotions contrastées d'une victoire bouleversante, celle que décroche Michele Pirro lors du Grand Prix de Valence, en Moto2.

2012 - Antonelli, la relève italienne

2012 - Antonelli, la relève italienne
19/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Dès 2012, Gresini intègre le Moto3 en confiant une Honda au jeune Niccolò Antonelli. Former les jeunes pilotes, c'est l'une des motivations de Fausto Gresini. "C'est comme ça que je vois l'avenir de Gresini Racing : une réalité complètement impliquée dans le monde des Grands Prix, en mesure d'offrir aux jeunes pilotes un parcours menant au sommet de la compétition moto", explique-t-il.

2012-2014 - La réussite de Bautista

2012-2014 - La réussite de Bautista
20/23

Photo de: Bridgestone Corporation

Entre 2012 et 2014, c'est au tour d'Álvaro Bautista de faire les belles heures du team Gresini, avec 28 positionnements dans le top 6 et notamment trois podiums.

2014 - Redding fait ses débuts

2014 - Redding fait ses débuts
21/23

Photo de: Team Gresini

L'équipe s'implique également en CRT et Open. En 2014, le rookie Scott Redding est le meilleur au guidon de la Honda RCV1000R.

2015 - Nouveau programme Aprilia

2015 - Nouveau programme Aprilia
22/23

Photo de: Aprilia Racing

L'équipe italienne aura été liée à Honda durant 18 ans. En 2015, un nouveau chapitre s'ouvre lorsque Gresini s'unit à Aprilia pour porter le programme officiel de la marque en MotoGP.

2015 - Grand chelem

2015 - Grand chelem
23/23

La victoire d'Enea Bastianini sur le Grand Prix de Saint-Marin 2015 dans la plus petite cylindrée fait de Gresini le seul team à s'être imposé en Moto3, Moto2 et MotoGP.

Article suivant
Michelin - Oui au manufacturier unique s'il n'exclut pas le développement

Article précédent

Michelin - Oui au manufacturier unique s'il n'exclut pas le développement

Article suivant

Nicky Hayden remplace Jack Miller sur le GP d'Aragón

Nicky Hayden remplace Jack Miller sur le GP d'Aragón
Charger les commentaires