Première victoire de Márquez à Misano

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Marc Márquez n’avait jusque-là jamais réussi à concrétiser à Misano. Il aura fallu des circonstances de courses dantesques et deux pilotes Yamaha concentrés sur eux-mêmes pour vaincre le sort indien.

Marc Márquez peut donc ajouter le site de Misano à son palmarès. Le Grand Prix de Saint Marin lui est revenu ce dimanche et au vu de la physionomie d’un podium étonnant, on se dit que cette épreuve ne pouvait échoir qu’aux pilotes qui n’avaient plus rien à perdre. Le double Champion du Monde Honda faisait partie de cette cohorte de revanchards et il a bien joué sa carte le bougre. Le tout dans un déroulé à suspense où il a fallu changer deux fois de moto pour affronter d’abord la pluie, puis se remettre au sec.

La tâche a certes été facilitée par l’attitude des deux pilotes Yamaha tétanisés par leur propre enjeu, celui d’un titre de Champion du Monde à conquérir d’ici le 8 novembre prochain. L’initiative appartenait donc à l’officiel d’une marque Honda qui n’avait plus connu le succès sur cette épreuve depuis l’année 2010 avec Dani Pedrosa.

Mais pour construire son succès, MM93 a su d’abord observer : "Je roulais derrière les Yamaha pour bien comprendre l’état des pneus et de la piste", a commenté celui qui est à présent à 40 points de Jorge Lorenzo et à 63 longueurs de Valentino Rossi au classement général. "J’ai vu que les gommes de Lorenzo et de Rossi se dégradaient puis ma moto a commencé à bouger et mes chronos ont été moins bons."

"C’était le signal pour que je rentre et fort heureusement, je l’ai fait au bon moment. La piste a été compliquée à évaluer car l’asphalte y est très sombre alors je ne savais pas vraiment si c’était sec ou mouillé. Mais c’est génial d’être à nouveau sur le podium. L’objectif était la victoire et nous sommes vraiment contents!"   

Une joie partagée par un Livio Suppo qui s’est rongé les sangs sur le bord de la piste : "C’est l’une des courses les plus folles que je n’ai jamais vue", a-t-il lâché sur GPOne. "Marc a fait un excellent travail. Il a compris en observant les autres. Il mérite sa victoire."

Maintenant, direction Aragon où l’Espagnol compte bien porter son taux de réussite à cinq après ce quatrième succès de l’année. "Ce ne sera pas simple car Yamaha y a fait des tests", précise l’homme de Cervera, qui avait aussi fait des essais à Misano avant ce Grand Prix de Saint Marin.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Sous-évènement Course
Circuit Misano
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Résumé de course
Tags honda, jorge lorenzo, misano, pluie, valentino rossi