Stats - Le Mans redonne le sourire à Petrucci !

Il n'existe plus de superlatifs suffisamment puissants pour qualifier cette saison MotoGP, certes courte mais toujours aussi intense. Le Grand Prix de France a consacré un nouveau vainqueur au palmarès de 2020, mais aussi un rookie présent pour la première fois sur le podium.

Stats - Le Mans redonne le sourire à Petrucci !

Le Mans, piste fétiche pour Petrucci

>> Le Mans sourit décidément à Danilo Petrucci ! Dimanche, le pilote italien y a fait son retour à la victoire au terme d'une course parfaitement maîtrisée. Il s'agit de son deuxième succès MotoGP, après celui qu'il a décroché au Grand Prix d'Italie 2019.

>> C'est également depuis cette manche du Mugello l'année dernière qu'on ne l'avait plus vu qualifié dans le top 3, ce qu'il est parvenu à obtenir samedi. Il s'agissait de son troisième départ consécutif depuis la première ligne sur ce Grand Prix.

Lire aussi :

>> Cette victoire lui offre également un troisième podium consécutif au Mans : il s'agit de la piste qui lui réussit le mieux dans le championnat, juste devant le Mugello où il a obtenu une victoire et une troisième place.

>> Depuis la création du MotoGP en 2020, Danilo Petrucci est le dixième pilote à remporter le Grand Prix de France dans la catégorie reine.

>> Petrucci est le septième vainqueur différent en seulement neuf courses cette saison, une situation identique à celle de 2000 ! Les superstitieux pourront retenir qu'à l'époque, c'est celui qui comptait trois succès après ces neuf premières courses (comme Quartararo aujourd'hui) qui avait fini par remporter le titre, ou bien peut-être verront-ils plutôt un signe prémonitoire favorable à Joan Mir dans le fait que ce pilote était Kenny Roberts Jr et courait donc pour Suzuki…

>> On peut encore noter que, bien qu'il ait dû faire face aux attaques de ses adversaires, Petrucci a terminé l'intégralité des tours en tête. C'était la première fois qu'il menait cette saison et il vient donc ajouter son nom à celui des 11 autres pilotes qui ont pu boucler des tours en tête depuis le début du championnat.

>> Il s'agit de la première victoire d'une Ducati au Mans. C'est Honda qui détient sur cette épreuve le plus grand nombre de succès dans la catégorie reine, avec 15 victoires, contre dix pour Yamaha, cinq pour Suzuki et deux pour MV Agusta.

Álex Márquez sauve la saison de Honda

>> Le Grand Prix de France a enfin permis un sursaut à Honda dans une saison jusqu'ici moribonde. D'abord avec la qualification de Cal Crutchlow en quatrième position, la meilleure place de départ qu'ait obtenue l'Anglais cette saison, et de loin puisqu'il n'avait pas encore fait mieux que 12e.

>> Et puis, bien sûr, il y eut la surprise créée par Álex Márquez ! Le jeune pilote espagnol a obtenu dans la Sarthe son premier podium MotoGP. Associé au fait qu'il s'agissait également du premier podium de Danilo Petrucci cette saison, cela signifie qu'ils sont maintenant 15 à y être monté en 2020.

Alex Marquez, Repsol Honda Team

>> Premier podium de Honda cette saison, cette deuxième place permet à la marque de se détacher enfin des statistiques peu glorieuses qui la poursuivent depuis des semaines, alors que cette absence de trophée était une première depuis le début du programme actuel en 1982. Désormais Aprilia est le seul constructeur à ne pas encore avoir obtenu de top 3 cette saison.

Yamaha garde la main

>> La première Yamaha à l'arrivée n'était que neuvième, ce qui a égalé pour le constructeur d'Iwata le résultat du Grand Prix de Styrie.

>> Premier pilote de la marque en course, Fabio Quartararo avait aussi eu les honneurs samedi puisqu'il a décroché sa troisième pole position de la saison. Yamaha continue à nettement dominer l'exercice, avec sept réalisations en neuf épreuves en 2020, et 17 pilotes placés en première ligne, contre sept pour Ducati (dont une pole), deux pour Honda et un pour KTM (une pole).

Lire aussi :

>> Depuis que les pole positions sont officiellement répertoriées (1974), il s'agit de la troisième signée par un pilote français au Mans dans la catégorie reine, après celles de Christian Sarron en 1987 et de Johann Zarco en 2018. Fabio Quartararo était aussi le premier pilote français à se présenter au Grand Prix de France en tête du championnat dans la catégorie reine.

>> Zarco, justement, a permis à la France de figurer au palmarès d'une autre manière dimanche, puisque c'est lui qui a signé le meilleur temps en course, une première depuis qu'il court au guidon d'une Ducati.

>> La troisième place de Pol Espargaró a offert à KTM son meilleur résultat au Mans dans la catégorie reine, mais aussi permis au constructeur autrichien de porter à cinq son nombre de podiums cette saison, soit autant que Suzuki. Honda en compte donc maintenant un, Ducati sept et Yamaha continue de dominer avec neuf réalisations.

>> Enfin, si les conditions météo n'ont pas favorisé les records pour cette édition exceptionnellement tardive, celui de la meilleure vitesse de pointe, qui tenait depuis cinq ans, a tout de même été battu, avec une nouvelle référence en 319,6 km/h établie par Pecco Bagnaia.

partages
commentaires
Morbidelli termine par une chute un week-end gâché par sa qualif

Article précédent

Morbidelli termine par une chute un week-end gâché par sa qualif

Article suivant

Iannone : L'audience au TAS, "le jour le plus important de ma vie"

Iannone : L'audience au TAS, "le jour le plus important de ma vie"
Charger les commentaires