WEC
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
22 févr.
-
23 févr.
Prochain événement dans
29 jours
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
54 jours
C
Spa-Francorchamps
23 avr.
-
25 avr.
Prochain événement dans
90 jours

Trois constructeurs veulent une remise à zéro de la BoP

partages
commentaires
Trois constructeurs veulent une remise à zéro de la BoP
Par :
5 mai 2018 à 10:45

Aston Martin, BMW et Ferrari mettent la pression pour que la Balance de Performance du GTE Pro soit remise à zéro pour la prochaine course de six heures du FIA WEC, à Silverstone.

#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Marco Sorensen, Nicki Thiim, Darren Turner
#81 BMW Team MTEK BMW M8 GTE: Martin Tomczyk, Nicky Catsburg
#82 BMW Team MTEK BMW M8 GTE: Antonio Felix da Costa, Tom Blomqvist
Un mécanicien AF Corse
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Marco Sorensen, Nicki Thiim, Darren Turner
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO: Alessandro Pier Guidi, James Calado, #71 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO: Davide Rigon, Sam Bird
#81 BMW Team MTEK BMW M8 GTE: Martin Tomczyk, Nicky Catsburg
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO: Davide Rigon, Sam Bird, in the pits
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO: Alessandro Pier Guidi, James Calado
#61 Clearwater Racing Ferrari 488 GTE: Weng Sun Mok, Keita Sawa, Matthew Griffin
#82 BMW Team MTEK BMW M8 GTE
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn, Maxime Martin, Jonathan Adam

Les trois équipes estiment que la BoP de départ pour leurs nouvelles voitures respectives n'est pas correcte et qu'il faudra trop de temps pour la rectifier avec le système automatique introduit la saison dernière pour toutes les courses de WEC, à l'exception des 24 Heures du Mans. Elles veulent que la FIA et l'Automobile Club de l'Ouest invoquent une clause existante pour le système automatique, qui permet de remettre à zéro la BoP une fois par saison.

Cette demande intervient alors que les trois constructeurs qui alignent des voitures nouvelles ou évoluées ont été distancés par Ford et Porsche lors du Prologue au Paul Ricard le mois dernier, ainsi qu'en qualifications à Spa pour la manche d'ouverture.

À la cinquième place, la meilleure des deux BMW M8 GTE a terminé à plus d'une seconde de la pole position signée par Ford GT, tandis que la plus rapide des Ferrari 488 GTE évoluées et la toute nouvelle Aston Martin Vantage GTE pointent respectivement à 1"4 et 2"2.

"Il y a clairement un problème qui doit être corrigé et nous travaillons avec la FIA et l'Automobile Club de l'Ouest pour le faire", explique à Motorsport.com le directeur technique d'Aston Martin Racing, Dan Sayers. "C'est toujours difficile d'équilibrer les performances de nouvelles voitures qui arrivent, mais l'ordre de grandeur est une énorme préoccupation."

Directeur de BMW Motorsport, Jens Marquardt laisse entendre que le système automatique de BoP doit être revu car il s'agit de la première fois que des nouvelles voitures font leur apparition.

"S'il y a une situation nouvelle, pour la première fois, on regarde si ce qui est en place fonctionne correctement, ou s'il s'agit d'une situation dans laquelle on devrait procéder à un ajustement pour mieux faire les choses", précise-t-il.

Dans les rangs de Ferrari, le directeur du programme Antonello Coletta a confié à Motorsport.com qu'il ne comprenait pas pourquoi la version évoluée de la 488, qui est essentiellement une évolution aérodynamique de la voiture victorieuse de l'année passée, était si durement frappée par la BoP.

"Le problème, c'est que s'il y a le mauvais point de départ, ce sera faussé pour toute la saison, car ça prendra trop de temps pour réduire l'écart", ajoute-t-il.

Les ajustements avec la BoP automatique sont entièrement basés sur des données réelles, entrées dans un algorithme qui n'est pas rendu public, et il ne peut s'agir que de modifications relativement légères. Un ajustement maximum de 20 kg et de 10 kW (13,5 ch) peut être effectué à tout moment, mais aucune voiture ne peut voir sa BoP être modifiée lors de deux courses consécutives.

Sayers assure que si ces changements avaient été effectués avant ce week-end à Spa-Francorchamps, Aston Martin serait encore loin du rythme.

"C'est probablement seulement trois ou quatre dixièmes ici, ce qui démontre l'ampleur du problème", insiste-t-il. "Cela montre que, à moins de quelque chose de spectaculaire, nous devrons tirer un trait sur la saison. Il y a quelque chose dans le règlement qui dit que, si quelque chose doit être fait, c'est possible, indépendamment de la clause."

Sayers a démenti les allusions selon lesquelles Aston aurait pu cacher son niveau de performance afin d'obtenir une BoP plus favorable pour les 24 Heures du Mans. L'épreuve mancelle n'a pas recours à la BoP automatique en raison de la nature unique du circuit.

Article suivant
Le moteur Nissan frustre ByKolles et masque ses progrès

Article précédent

Le moteur Nissan frustre ByKolles et masque ses progrès

Article suivant

Toyota leader fébrile à mi-course, Rebellion s'accroche

Toyota leader fébrile à mi-course, Rebellion s'accroche
Charger les commentaires