2015, année de l'implication officielle des constructeurs

Impossible désormais de taire l'implication officielle des constructeurs dans ce championnat du monde de Rallycross. Pendant longtemps, ceux-ci ont hésité à officialiser leur présence. La discipline ne présentait en effet pas toutes les garanties en termes d'image et d'organisation.

Depuis l'arrivée d'IMG et l'inscription en championnat du monde, les staffs des constructeurs ont compris qu'il y avait là gisement à travailler. Le standing de la discipline leur convient désormais. Nous sommes bien loin du rallycross de naguère qui ressemblait plus à une discipline de garagistes et de ferrailleurs gérée par des agriculteurs, même britanniques, et des bûcherons, même scandinaves.

Même s'il y a encore du chemin à parcourir, il est désormais possible de mettre en place de véritables opérations de communication autour d'une épreuve. C'est évidemment là une des raisons qui a présidé aux choix des constructeurs.

Auparavant, ils préféraient disséminer ça et là quelques aides conjoncturelles aux équipes indépendantes impliquées dans le championnat européen. Depuis que la FIA a labellisé le Rallycross lui conférant une dimension planétaire, les géants de l'industrie automobile n'hésitent plus à s'impliquer.

Sauf sans doute Citroën qui, pendant mal d'années, a apporté son soutien à Kenneth Hansen, le Suédois ayant bénéficié du travail de Jean-Luc Pailler, champion d'Europe en 1994 avec une extraordinaire BX qui ''scotcha'' la concurrence.

Kenneth lui a succédé au volant des voitures semi officielles de la marque française. On vit même très souvent le pilote suédois lors d'épreuves du championnat de France. Mais les autres marques hésitaient à faire le pas. Pourtant, la discipline se révèle être un formidable banc d'essai pour les WRC. Bien des solutions ont été en effet validées par Citroën Sport, par exemple lors d'épreuves de rallycross, et adaptées aux épreuves du championnat du monde des rallyes.

PSA contre VAG ; Ford en arbitre

Champion du Monde en titre avec Solberg, les Chevrons, avec les DS3 RX, seront de nouveau à la fête puisque cette année, Petter s'est associé avec Liam Doran. Ils constitueront un duo de choc du Team SDRX qui fera sans doute des ''ravages'' car si l'on connaît le talent du pilote norvégien, on sait aussi que l'Anglais ne laisse surtout pas sa part aux chiens quand il faut aller s'expliquer en tête.

Peugeot, l'autre marque du groupe PSA, a choisi de s'impliquer de manière fort importante en accompagnant officiellement le team Hansen qui porte d'ailleurs les couleurs officielles, puisqu'il faut dire désormais ''Peugeot Hansen''.

Bruno Famin, le patron de la compétition de la marque sochalienne a compris depuis longtemps que la discipline était en pleine essor. En engageant Davy Jeanney et en lui confiant une Peugeot 208 RX officielle, il permet à nos couleurs hexagonales d'être aux avant-postes mais il faudra que le Tourangeau devance son compagnon d'écurie, le très prometteur Timmy Hanssen, digne héritier ayant démontré toute sa classe en 2014.

''J'avais rencontré Davy avant la saison 2014 mais nous avions porté notre choix sur Timur Timerzyanov déja champion d'Europe. Cet hiver, Olivier Panis m'a appelé pour me dire que désormais, avec Renaud Derlot, il s'occupait de la gestion de carrière de Davy. Pour diverses raisons, nous ne pouvions renouveler le contrat avec Timur, tout naturellement, nous avons intégré Davy dans le team que manage Kenneth. Il s'est beaucoup amélioré côté communication, il a suivi des stages pour se débrouiller en anglais. C'est un pilote très sûr qui apportera des gros points.'' 

Bruno Famin ne cache pas la grosse implication de Peugeot Sport : ''En fait on a gardé le même principe avec Hansen qu'en 2014 mais nous avons haussé notre implication. C'est Peugeot Sport qui développe la voiture. Le moteur est préparé chez Oreca . L'an dernier on avait fait ''a minima'' cette année on a beaucoup travaillé les liaisons au sol, le refroidissement, c'est donc un nouveau châssis et on a repositionné le moteur.'' Gros travail donc à l'intersaison pour les ingénieurs de Vélizy, c'est dire si désormais le Lion est impliqué dans la discipline montante.

Face à l'armada des voitures françaises, le groupe VAG n'a pas voulu rester en reste. Comme en WRC, les Polo très inspirées de celles vues en championnat du monde, mais en version survitaminées RX, seront de redoutables adversaires pour les françaises. Toomas Hekkinen et PG Andersson , très à leur aise en 2014, auront à charge de mener l'offensive. VW les fait rouler dans la structure Marklund Motosport, l'équivalent du Team de Kenneth Hansen pour le groupe allemand.

Deux autres Polo également engagées par VW Suède seront de la partie, et seront pilotées par le jeune Suédois Johan Kristoffersosn et le Norvégien Tord Linnerud. L'implication du groupe VAG est également démontrée par l'intermédiaire du team EKS, en réalité la prolongation du département d'Audi Sport qui fera rouler deux magnifiques Audi S1 Quattro. Elles seront confiées au polyvalent Mattias Ekstrom, un homme à tout faire, avec talent, et à Anton Marklund. L'équipe allemande de Rene Munnich engage deux Audi S3 elle aussi très suivies par les responsables sportifs de la marque d'Ingolstadt.

Face à ces deux favoris, Ford a cette année de quoi avancer quelques solides arguments. C'est le team Olsberg qui semble avoir les faveurs de l'usine puisqu'il engage pas moins de trois Fiesta .

Andrea Bakkerud, Reinis Nitiss, Timur Timerzianov seront les hommes de base de l'engagement Ford qui verra sans doute ses effectifs grossir puisqu'on le sait, la Fiesta est une des valeurs sûres du rallycross en Europe.

Premier rendez vous pour tout ce petit monde : ce prochain week end à Montalegre pour la première manche d'un championnat qui s'annonce sous haute tension.

A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement World RX : Portugal
Circuit Montalegre
Pilotes Olivier Panis , Mattias Ekström , Renaud Derlot , Bruno Famin , Liam Doran , René Münnich , Timur Timerzyanov , Anton Marklund , Reinis Nitiss , Davy Jeanney
Type d'article Preview
Tags citroen, ford, hansen, peugeot, rallycross, vw