WRC - La météo, facteur déterminant pour Volkswagen en Suède

L'équipe Volkswagen n'aurait pu espérer meilleure entame de saison que ce triplé réalisé lors du Rallye Monte Carlo, il y a deux semaines

L'équipe Volkswagen n'aurait pu espérer meilleure entame de saison que ce triplé réalisé lors du Rallye Monte Carlo, il y a deux semaines. En dépit d'une belle résistance de Sébastien Loeb lors de la première partie de l'épreuve, les trois pilotes de la marque allemande se sont montrés en effet les plus réguliers pour finalement truster le podium à l'arrivée.

En tête du championnat du monde, les trois pilotes Volkswagen devront cependant composer avec le revers de la médaille de leur excellente prestation réalisée en France. Ils seront en effet contraints de s'aventurer en premiers sur les routes suédoises lors des deux premières étapes.

Dans ces conditions, l'équipe Volkswagen scrute attentivement l'évolution de la météo en amont de la course afin d'adapter au mieux la stratégie. Tous espèrent que les récentes chutes de neige qui ont sévi dans la région seront "gelées" par des températures négatives.

"Les conditions devraient être idéales selon les dernières prévisions météos", rassure Ogier, "Nous devrions avoir beaucoup de neige, rendue compacte par un mercure en dessous de zéro. La seule chose que je crains, ce sont de nouvelles chutes de neige, ce qui rendraient les pistes meubles, et handicaperaient les pilotes qui s'élancent en tête".

En effet, si le climat venait à s'adoucir, le terrain serait alors transformé en véritable "soupe", et deviendrait très glissant. A l'extrême, il pourrait même faire ressortir de petites pierres aiguisées qui pourraient endommager les pneumatiques.

Une situation délicate pour les pilotes, d'autant plus que l'objectif fixé par le patron de l'équipe, Jost Capito, s'avère des plus limpides : "Nous sommes invaincus en Suède depuis notre retour dans la discipline en 2013, et nous comptons bien le rester". Voilà qui est dit.

Un objectif tout de même réaliste au vue du niveau affiché par la nouvelle génération de la Polo R WRC au Monte Carl'. L'équipe allemande pourra en outre compter sur un trio de pilotes qui a déjà fait ses preuves sur la neige.

Jari-Matti Latvala, vainqueur à trois reprises en Suède, dont la dernière édition, se montre d'ailleurs enthousiaste quant aux évolutions apportées la nouvelle Polo : "Avec l'ancienne génération, j'accusais beaucoup de sous-virage sur la neige, et je n'étais pas à l'aise avec ça", explique le Finlandais, "Heureusement, comme j'ai pu le constater sur certaines portions du Monte Carl', la nouvelle voiture est bien plus équilibrée. Je suis donc confiant pour ce weekend".

Les performances d'Andreas Mikkelsen seront aussi à observer en Suède. L'an passé, le pilote norvégien avait signé son tout premier podium en WRC, après avoir tenu la dragée haute à son coéquipier Latvala.

Une aisance que Mikkelsen explique par sa capacité à jouer avec les murs de neige qui bordent les pistes suédoises : "L'une des particularités du Rallye de Suède réside dans les congères qui longent toute la route. L'astuce est de s'appuyer contre elles, à bon escient et sans trop en faire, pour équilibrer l'auto et gagner du temps".

Toujours à la recherche de sa première victoire en mondial, Mikkelsen estime par ailleurs avoir une sérieuse chance de décrocher son premier succès ce weekend en raison de l'ordre des départs : "Je partirai en troisième position lors des deux premières journées. J'ai donc un avantage sur mes deux coéquipiers, et j'espère bien en profiter pour signer ma première victoire en WRC".

Avec un Mikkelsen aux dents longues, un Latvala toujours en forme sur les pistes suédoises, et un Ogier qui tentera de capitaliser sur sa place de leader au championnat, tous les espoirs sont donc permis chez Volkswagen. A condition bien sûr de gérer au mieux le paramètre météorologique.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Sébastien Loeb , Jari-Matti Latvala , Andreas Mikkelsen
Type d'article Actualités