Les voitures du Super GT en piste à Hockenheim

Les constructeurs Lexus et Nissan assisteront à la finale de la saison du DTM 2017 à Hockenheim, emmenant leurs voitures de Super GT pour des essais en piste durant le week-end.

La Lexus LC 500 et la Nissan GT-R prendront la piste lors de chaque journée du week-end de course, avec trente minutes de tests prévus le vendredi, et des sessions de 15 minutes de roulage le samedi et le dimanche. En retour, les voitures du DTM seront présentes lors de la finale de la saison du Super GT à Motegi, en novembre.

"C'est un grand honneur pour nous. Je suis heureux que les voitures du Super GT fassent une apparition sur une épreuve de DTM pour la première fois", se réjouit Gerhard Berger, directeur de l'ITR, le promoteur du DTM.

"Ce n'est pas seulement un cadeau spécial pour nos fans, mais il s'agit également d'un signe fort pour le futur du DTM, et à quel point la coopération entre le GTA [organisateur de la série japonaise] et les trois constructeurs du championnat [Lexus, Nissan et Honda]."

Masaaki Bandoh, le président du GTA, a décrit le programme de test comme "une preuve des rapports étroits entre le Super GT et le DTM."

Cet accord fait partie des discussions continues entre le DTM et le Super GT au sujet d'une réglementation commune, la Class One, qui est attendue pour 2019.

Le DTM, qui perdra l'un de ses trois constructeurs actuels lorsque Mercedes stoppera son programme à l'issue de la saison 2018, évoque "la réduction des coûts, du sport automobile spectaculaire, la sécurité et des moteurs modernes" comme aspects du nouvel ensemble de règles communes.

L'objectif est de réduire "le nombre des éléments aérodynamiques" montés sur les voitures et d'introduire des éléments stricts de sécurité pour "les éléments de crash à l'avant, à l'arrière et le côté de la voiture."

Le bon équilibre

"Nous voulons trouver l'équilibre entre des voitures avancées technologiquement par le biais desquelles les constructeurs pourront démontrer leur savoir-faire, et des voitures de course qui pourront être alignées sans une cohorte d'ingénieurs. Nous voulons des voitures de courses hautes performances qui permettent aux pilotes de se développer."

Les nouvelles règles vont introduire un moteur quatre cylindres deux litres turbo, à la place de l'actuel bloc V8 du DTM.

Le DTM précise également que le concept de la voiture et du moteur sous les nouvelles règles "est en train d'être conçu pour adopter des choix multiples de sources de puissance alternatives."

Départ
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM , Super GT
Type d'article Actualités