WEC – Tréluyer raconte sa sortie de piste à Silverstone

Il y a une semaine, c’est tout le clan Audi qui vivait une bérézina inattendue sur le circuit de Silverstone, avec un double abandon des R-18 e-tron quattro

Il y a une semaine, c’est tout le clan Audi qui vivait une bérézina inattendue sur le circuit de Silverstone, avec un double abandon des R-18 e-tron quattro. Tous les deux éliminés sur sortie de piste dans des conditions pluvieuses, les protos allemands n’ont pas vu l’arrivée.

Pour Benoît Tréluyer, la montée d’adrénaline aura été importante lors du crash qui aura sonné le glas des espoirs de la marque aux anneaux en Grande-Bretagne. Alors qu’il venait de prendre le relais d’André Lotterer, déjà parti à la faute sous la pluie auparavant, le Français avait repris un tour à la deuxième Toyota pour amorcer sa remontée. Mais une roue sur le vibreur glissant, et tout s’est arrêté.

« Normalement il y a du grip ! A priori, j’ai commis une faute mais, pour en être certain, nous allons éplucher les données », explique Tréluyer. « Quand on regarde la vidéo, on voit bien que je suis sur le vibreur, mais lors des autres tours cela n’avait pas eu d’influence sur l’équilibre. Je ne cherche pas à me couvrir, mais cela me paraît un peu étrange. Il y a 98% de chances que ce soit de ma faute, mais il faut vérifier les 2% qui restent ! »

Immobilisé dans les graviers à bord d’un proto salement amoché à l’avant, Tréluyer a d’abord cru en ses chances de reprendre la piste. Pendant plusieurs minutes, il a été l’acteur d’images que seule l’Endurance peut sans doute nous offrir, tentant de dégager les débris embarrassants de l’Audi et d’ouvrir une portière bloquée suite au choc. En vain.

« J’ai tout mis en œuvre pour reprendre la piste mais, à un moment, j’ai dû me rendre à l’évidence. Ce ne fut pas facile de renoncer car je voulais vraiment aller au bout de cette course. Quand je me suis rendu compte que je ne pouvais plus diriger la voiture, j’ai jeté l’éponge, la mort dans l’âme ! Si mon comportement a réjoui les supporters, j’en suis heureux et les remercie de leur soutien. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes André Lotterer , Benoit Tréluyer
Type d'article Actualités