Accident Alonso - Ron Dennis reconnait avoir "échoué" à communiquer

Le Président du McLaren Group a reconnu avoir commis une erreur majeure lors de son explication face aux médias à Barcelone, il y a deux semaines

Le Président du McLaren Group a reconnu avoir commis une erreur majeure lors de son explication face aux médias à Barcelone, il y a deux semaines. Il avait alors affirmé que Fernando Alonso n'avait pas subi de commotion lors de son accident survenu durant les essais hivernaux, semant un peu plus le doute quant à la version officielle.

Quelques jours plus tard, le forfait du pilote espagnol était annoncé pour Melbourne, les médecins lui ayant conseillé d'éviter le risque de subir un second choc dans un délai aussi court.

"Ce n'était pas la meilleure des mes prestations", a concédé Dennis dans les colonnes du Telegraph quant à ses explications données à Barcelone. "Je comprends pourquoi la presse m'a tapé dessus pour avoir été imprécis. Je voulais être ouvert et honnête. J'ai échoué. Mais c'est mon objectif d'essayer d'être le plus honnête possible à l'avenir."

"Il y a beaucoup de complexité au sujet d'une commotion. C'est difficile de quantifier et cela va au-delà de mon domaine d'expertise."

Ron Dennis a insisté sur le fait qu'il attendait un retour d'Alonso dès le deuxième Grand Prix de la saison en Malaisie, mais qu'il n'était pas maître de la décision finale.

"Ce n'est pas ma décision", a-t-il rappelé. "Mais jusqu'à ce que je sache, Fernando sera en Malaisie. J'ai toutes les raisons de croire qu'il sera là-bas. J'ai parlé avec lui. Il veut courir là-bas. J'espère qu'il le fera, mais c'est sa décision, pas la mienne."

Ce week-end à Melbourne, Kevin Magnussen remplacera Alonso chez McLaren aux côtés de Jenson Button.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso , Kevin Magnussen
Équipes McLaren
Type d'article Actualités