Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

Alerte rouge aux intempéries à Imola, à 3 jours du GP d'Émilie-Romagne

Les autorités italiennes sont sur le qui-vive dans le nord du pays, où un épisode dépressionnaire violent menace plus particulièrement l'Émilie-Romagne en ce milieu de semaine.

La pluie dans le paddock

À quelques jours du Grand Prix d'Émilie-Romagne, qui doit avoir lieu en fin de semaine à Imola, la situation météorologique dans le nord de l'Italie est à surveiller de très près. Ce mardi 16 mai, 14 régions sont en alerte, avec une attention maximale portée sur l'Émilie-Romagne, placée en alerte rouge par la protection civile.

Une zone dépressionnaire touche l'Italie avec de fortes précipitations attendues au moins jusqu'à mercredi, et qui pourraient atteindre 160 mm et 110 mm demain. La première alerte météo a été déclenchée lundi puis prolongée, avant une nouvelle mise à jour qui sera communiquée en fonction de l'évolution de la situation. Outre la pluie, le vent pourrait être violent et le tout pourrait s'accompagner d'orages et de grêle. 

Actuellement, c'est la majeure partie de l'Émilie-Romagne qui est en alerte rouge, le reste étant en orange. Imola se situe en plein cœur de la zone rouge. Les autorités demandent à la population de limiter au maximum ses déplacements, mais aussi de rester tant que possible aux étages supérieurs des habitations et de ne pas se rendre dans les sous-sols. Des inondations sont en effet redoutées et des moyens sont déjà mis en place pour y faire face avec des possibilités d'hébergement temporaire près des lieux à risques. 

 

La région a déjà été touchée par un épisode dépressionnaire violent il y a tout juste dix jours, coûtant la vie à deux personnes. L'écurie AlphaTauri, dont l'usine de Faenza se situe dans le secteur concerné, avait précisé que certains de ses membres avaient été touchés par ces intempéries et par les dégâts qu'elles avaient causés.

Concernant la fin de semaine, les prévisions annoncent pour l'instant une amélioration de la situation dans le ciel italien, mais le week-end pourrait tout de même être perturbé par des averses, comme cela avait déjà été le cas en 2021 et 2022. À ce stade, c'est la journée de samedi, lors de laquelle se disputeront les qualifications, qui est la plus menacée par une éventuelle pluie. Tout au long des trois jours de roulage, les températures ne devraient pas excéder la vingtaine de degrés.

Sur le plan logistique, la Formule 1 est préparée à ce type de conditions qu'elle a déjà pu rencontrer par le passé, notamment à l'automne dernier à Suzuka.

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Mercedes n'envisage pas de partir de zéro pour la W15 de 2024
Article suivant Le nouveau format d'Imola mènera-t-il à de meilleures courses ?

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse