Bilan mi-saison - Kamui Kobayashi

C'est un véritable défi que relève Kamui Kobayashi cette année

C'est un véritable défi que relève Kamui Kobayashi cette année. Le Japonais a fait un choix qui pourrait changer le cours de sa carrière, en refusant un volant Ferrari payé en GT pour se payer un baquet Caterham en F1 grâce à un million d'euros provenant de donations de ses fans.

Au sein d'une équipe Caterham qui, au début de la saison, avait pour but d'enfin rejoindre le milieu de tableau, Kobayashi se devait d'être le leader de l'équipe, associé à Marcus Ericsson, vainqueur de trois courses seulement en quatre saisons de GP2. Malheureusement, la CT05 n'est pas au niveau, loin de là, puisque c'est la moins bonne monoplace du plateau. Le Japonais ne peut donc que sauver les meubles dans la mesure du possible.

Il fait notamment ses preuves en qualifications, infligeant un sévère 8-2 à son coéquipier avec des écarts souvent conséquents. En début de saison, quand la Caterham était plus proche de la Marussia, il s'est classé premier des petites équipes à plusieurs reprises, se payant même le luxe de passer en Q2 en Australie lorsque les Lotus, en grande difficulté, ont trusté la dernière ligne de la grille. Même quand la MR03 a creusé l'écart par rapport à la CT05, Kobayashi a continué à rivaliser : sur les onze séances qualificatives de cette première moitié de saison, il a battu Max Chilton à sept reprises.

En course, le même schéma s'est répété de l'Australie à la Hongrie. Lors des sept épreuves où Kobayashi n'a pas abandonné, il a devancé la Marussia de Chilton à chaque fois, à l'exception du Grand Prix de Bahreïn ! Il n'a été battu par Ericsson qu'à Monaco, mais sa monoplace était endommagée suite à un contact avec Jules Bianchi

Une 13e place comme meilleur résultat ne reflète pas les efforts et le niveau de performance de Kobayashi, et face à un coéquipier aussi faible qu'Ericsson, même sa domination sans partage va difficilement lui permettre de faire monter sa cote pour intéresser des écuries plus huppées. Malheureusement, il n'aura peut-être pas le loisir de finir sa saison, puisque Red Bull pourrait placer Carlos Sainz Jr dans son baquet dès le Grand Prix de Belgique : Kobayashi a beau être le pilote le plus performant chez Caterham, l'argent est plus que jamais le nerf de la guerre.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz , Kamui Kobayashi , Max Chilton , Marcus Ericsson , Jules Bianchi
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités