Bilan saison - Adrian Sutil a troqué le mauvais baquet

Revenu en Formule 1 en 2013 après une année au purgatoire, Adrian Sutil découvrait cette année une nouvelle équipe pour la première fois

Revenu en Formule 1 en 2013 après une année au purgatoire, Adrian Sutil découvrait cette année une nouvelle équipe pour la première fois. Après avoir disputé toutes les saisons précédentes chez Force India, l'Allemand a échangé son baquet avec son compatriote Nico Hülkenberg. Au début de l'année, c'est avec beaucoup d'excitation et d'ambition qu'il a donc rejoint Sauber. Sans doute ne pouvait-il pas imaginer que l'écurie suisse allait vivre la pire saison de son histoire en plus de 20 ans de F1.

Habitué à jouer régulièrement les points chez Force India, Sutil a passé la saison entière à chasser la moindre unité, en vain. Son compteur est désespérément resté bloqué à 0, tout comme celui de son équipe. Très rapidement, la Sauber C33 s'est avérée peu compétitive. A cela se sont ajoutés des problèmes de fiabilité, notamment avec l'intégration du bloc Ferrari, et une fâcheuse manie de la monoplace à être récalcitrante au freinage, peu importe le tracé. Trop peu souvent, le top 10 a semblé être accessible, quand l'écurie elle-même ne se laissait pas aller à de grossières erreurs, notamment dans les stands.

Austin, une terrible occasion manquée

Par deux fois, Sutil a accroché la 11e place d'un Grand Prix : lors de la manche d'ouverture en Australie et en Hongrie, souvent à la faveur de circonstances favorables. A la régulière, seul le Circuit des Amériques semblait disposé à enfin offrir ses premiers points à l'Allemand et à Sauber. Performant à chaque séance au Texas, il avait miraculeusement accroché la Q3 pour finalement s'élancer en 9e position sur la grille de départ : une occasion en or. Malheureusement, un accrochage avec Sergio Pérez dès les premiers tours de roues de la course auront eu raison de ses espoirs. Comme un symbole d'une saison à oublier…

Passé cet épisode qui aurait pu tout changer, Sutil a connu une autre désillusion avec l'annonce des pilotes 2015 par Sauber (Marcus Ericsson et Felipe Nasr), lui indiquant la porte de sortie. En dépit d'avoir clamé qu'il disposait d'un contrat en bonne et due forme pour la saison prochaine, l'Allemand est aujourd'hui à pieds et les places sur la grille sont une denrée rare qui devrait l'écarter de la compétition pour 2015.

Indéniablement, le départ de Sutil pour Sauber a tout du mauvais plan de carrière, mais l'homme est tenace et compte œuvrer pour tenter d'obtenir une troisième vie en F1. Les dernières rumeurs laissent entendre un intérêt de la future équipe américaine Haas pour 2016.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Sutil , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez , Marcus Ericsson , Felipe Nasr
Équipes Sauber , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités