Les courses sprint officiellement adoptées par la F1

Comme prévu, le vote n'a été qu'une formalité : les courses sprint ont été approuvées à l'unanimité et vont faire leur apparition en F1 à l'occasion de trois Grands Prix durant la saison 2021.

Les courses sprint officiellement adoptées par la F1

Alors que les grilles de départ de la Formule 1 sont, depuis 1950, décidées au chronomètre, cela va en partie changer lors de trois Grands Prix cette année. En effet, la discipline a annoncé par le biais d'un communiqué que le vote organisé dans le cadre de la Commission F1 qui se tenait ce lundi a abouti sur un support unanime de l'organisation, sur trois manches, de "Qualifications Sprint", à savoir des courses au format court dont l'ordre d'arrivée servira à établir la grille de la course principale du dimanche.

Lire aussi :

La saison 2021 va servir de test grandeur nature pour ce format, qui devra encore être approuvé par le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA (ce qui sera également une formalité). Il va dans le détail se décliner de la manière suivante pour l'organisation des week-ends en question :

Vendredi

  • Essais Libres 1 de 60 minutes le matin avec deux trains de pneus par pilote qui pourront être choisis librement
  • Qualifications normales l'après-midi avec cinq trains de pneus tendres disponibles seulement

Samedi

  • Essais Libres 2 de 60 minutes le matin avec un train de pneus par pilote qui pourra être choisi librement
  • Qualifications Sprint de 100 km dans l'après midi avec deux trains de pneus par pilote qui pourront être choisis librement

Dimanche

  • Course de 305 km avec les trains de pneus restant.

Il faut donc signaler qu'en plus d'introduire une course supplémentaire par week-end, tout en maintenant une séance "normale" de qualifications pour en décider l'ordre de départ, les courses sprint viennent chambouler la manière dont les écuries pourront utiliser les pneus au fil du week-end.

Elles joueront également un rôle au championnat puisque les trois premiers se verront attribuer 3, 2 et 1 points respectivement. Formellement, ce sera donc également la première fois qu'une pole octroiera des points en catégorie reine.

Concernant les circuits sur lesquels ces courses auront lieu, s'ils n'ont pas été officialisés par cette annonce, Silverstone et Monza devraient être de la partie, alors qu'une décision reste à prendre concernant Interlagos.

Nouveau format et nouvelles règles

En plus du format du week-end, d'autres règles vont être introduites dans le cadre de l'arrivée des Qualifications Sprint. Les voici telles qu'évoquées par le communiqué :

"En cas de conditions pluvieuses :

  • Trois trains de pneus pluie et quatre trains de pneus intermédiaires au début du week-end
  • S'il pleut en EL1 ou en qualifications, les équipes recevront un train supplémentaire d'intermédiaires mais devront rendre un train d'intermédiaires usagés avant les Qualifications Sprint.
  • S'il pleut pour les Qualifications Sprint, les équipes pourront ensuite rendre un train de pneus intermédiaires ou pluie usagés, qui sera remplacé par un train d'intermédiaires neufs.
  • Maximum de neuf trains de pneus pluie et intermédiaires au total."

Lire aussi :

"Conditions de Parc Fermé :

Les conditions de Parc Fermé s'appliqueront à partir du début des qualifications le vendredi, interdisant le changement de pièces majeures avec trois objectifs :

  1. Empêcher la construction de voitures spéciales pour les qualifications.
  2. Limiter le nombre d'heures requises par la préparation de la voiture pour le lendemain.
  3. Permettre aux voitures d'être suffisamment reconfigurées pour faire des essais libres du samedi matin une séance utile.

Après le début des Qualifications Sprint, les voitures seront sous le régime total de Parc Fermé. Un nombre limité de pièces pourra être changé après les qualifications :

  • La répartition du poids pourra être modifiée.
  • Le refroidissement de l'unité de puissance et de la boîte de vitesses pourra être ajusté en modifiant les ouïes et prises d'air sur le capot moteur, à condition que la température ambiante officiellement enregistrée par le service météo désigné par la FIA varie d'au moins 10°C une heure avant le début des qualifications et une heure avant le départ des Qualifications Sprint."

partages
commentaires
Räikkönen : Pas de solution au problème des limites de piste

Article précédent

Räikkönen : Pas de solution au problème des limites de piste

Article suivant

Alonso "impressionné" par le dévouement d'Ocon

Alonso "impressionné" par le dévouement d'Ocon
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard