Discussions en cours pour un Grand Prix du Vietnam

Les dirigeants de la Formule 1 sont en discussions avec des représentants du Vietnam au sujet de l'organisation d'une course à l'avenir, alors qu'un deuxième Grand Prix en Chine est également à l'ordre du jour.

Ancien dirigeant de la F1, Bernie Ecclestone a révélé en avril dernier qu'il aurait pu trouver un accord avec le Vietnam mais a décidé de ne pas le faire, ayant le sentiment qu'il y avait suffisamment de courses en Asie.

Le nouveau directeur commercial de la F1, Sean Bratches, souhaite toutefois davantage de courses urbaines en Asie, en particulier dans des "villes emblématiques".

Après que la Malaisie a choisi de ne pas renouveler son accord avec la catégorie reine du sport automobile au-delà de 2017, les informations de Motorsport.com indiquent qu'une nouvelle course en Asie est une priorité à court terme pour les dirigeants de la F1.

Le Vietnam fait partie des destinations potentielles, avec des discussions en cours entre la F1 et des représentants du pays. Des sources bien informées indiquent qu'une course urbaine à Hanoï est envisagée.

Un deuxième Grand Prix en Chine fait partie des options, ce pays étant considéré comme un marché très important par les nouveaux dirigeants de la F1. Bratches a récemment conclu un accord de trois ans pour conserver la course de Shanghai jusqu'en 2020 au moins. L'éventuel deuxième Grand Prix serait idéalement une course urbaine, peut-être à Pékin, qui est la deuxième ville la plus peuplée derrière Shanghai.

Le nombre de courses est plafonné à 25 par saison selon les accords bilatéraux, ce qui signifie qu'il peut y en avoir quatre de plus qu'au calendrier 2018. Plus de 40 projets de Grand Prix se sont déclarés récemment, notamment au Portugal et en Turquie.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités