Franz Tost demande la parité des unités de puissance

Faut-il laisser les motoristes développer leurs unités de puissance à leur bon vouloir, sans tenter de les restreindre? C'est en tout cas l'opinion de Franz Tost, directeur d'équipe de la Scuderia Toro Rosso.

L'arrivée en 2014 de moteurs hybrides V6 turbo a eu un impact non-négligeable sur la hiérarchie des équipes. Mercedes, ayant passé beaucoup de temps et dépensé beaucoup d'argent sur la nouvelle génération d'unités de puissance, a logiquement émergé à l'avant du peloton avec une avance certaine sur ses rivaux, tandis que Williams a également profité des qualités du moteur allemand pour faire son retour à l'avant du peloton.

Évidemment, en sport, tous les concurrents ne peuvent gagner. Renault est logiquement déçu de la tournure des choses, et chez Toro Rosso, on n'hésite pas à dire qu'il faudrait permettre aux autres motoristes de rattraper leur retard pour que les courses soient plus disputées.

En effet, à l'heure actuelle, les motoristes ne disposent que de 32 "jetons de développement" pour la saison 2015, à utiliser pour améliorer divers compartiments de leur unité de puissance, et un système similaire devrait être utilisé l'an prochain.

"Que veulent voir les gens? Les gens veulent voir des batailles, des dépassements, différentes équipes qui se battent pour le championnat," assène Franz Tost dans les colonnes d'Autosport. "Comment peut-on réaliser cela? Cela ne peut être réalisé que si l'on a la parité des unités de puissance."

"Actuellement, il y a une unité de puissance qui est loin devant les autres, et avec notre réglementation, avec les jetons, les autres motoristes ne sont pas autorisés à développer les moteurs comme ils le veulent peut-être. Si l'un est loin devant et si les autres ne sont pas autorisés à le rattraper et à développer d'une certaine façon, alors nous n'atteindrons jamais la parité." 

Selon Tost, des moteurs plus proches pourraient non seulement garantir des courses passionnantes, mais aussi le suspense au championnat, accroissant l'intérêt de la Formule 1 pour le public.

"La parité, à mes yeux, est l'un des sujets-clés, pour garantir des courses intéressantes, parce que si Mercedes, Ferrari, Red Bull ou McLaren, quiconque est engagé, se bat pour le championnat à deux ou trois courses de la fin, alors les gens sont intéressés," poursuit l'Autrichien.

"Mais actuellement, les gens ne sont pas intéressés parce qu'ils connaissent le résultat d'avance, donc pour moi, le développement des moteurs devrait simplement être libre."

Les jetons permettent-ils d'économiser de l'argent?

La principale raison d'être des jetons de développement, à l'image du gel des moteurs V8, est de réduire les coûts. Cette thématique est cruciale dans le monde de la Formule 1, dans un contexte où les écuries les plus modestes peinent à joindre les deux bouts.

Tost affirme toutefois que jetons ou pas, l'argent sera dépensé, et que les jetons n'ont donc pour conséquence que de renforcer la domination de Mercedes.

"La raison pour laquelle nous avons conçu les jetons, c'est pour réduire les coûts, mais en fin de compte, c'est plus cher," déplore-t-il. "Si on est devant, alors on a déjà investi l'argent, mais si l'on n'est pas devant, il faut investir cet argent plus tard, ce qui est bien plus difficile à cause de la réglementation. On est forcé à trouver un moyen de le faire, donc au final, cela devient beaucoup plus cher."

"Personnellement, je préférerais un moteur monotype, mais dans ce cas, on perd les motoristes, qui sont très importants pour la Formule 1 et pour son image."

Honda a fait son retour en Formule 1 un an après l'arrivée des nouvelles unités de puissance, et peine à rattraper son retard sur les autres motoristes. Aussi Tost doute-t-il que d'autres constructeurs entreprennent la même tâche, à moins que les développements ne soient libres.

"J'espère que plus de motoristes viennent, mais il faut leur donner la possibilité d'atteindre un certain niveau, de réduire l'écart sur les meilleurs motoristes. Ce n'est pas possible avec la réglementation actuelle qui ne leur permet de développer qu'avec un certain nombre de jetons," conclut le directeur de la petite Scuderia.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags déclaration, tost