Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
16 jours

Le Grand Prix de Monaco dans le rétroviseur

partages
commentaires
Le Grand Prix de Monaco dans le rétroviseur
Par :
24 mai 2019 à 15:40

Le Grand Prix de Monaco est sans aucun doute l’épreuve la plus convoitée de la saison pour les pilotes de Formule 1. Tous désirent un jour grimper sur l’estrade d’honneur. Revivons les courses disputées lors d’années en "9", avant l'édition 2019.

1959 - Une grande première pour Jack Brabham

Jack Brabham, Cooper T51-Climax

Jack Brabham, Cooper T51-Climax

Lors du Grand Prix de 1959, Stirling Moss installe sa Cooper T51-Climax en pole position. Il devance la Ferrari D246 de Jean Behra et l’autre Cooper de Jack Brabham. Le peloton de 16 voitures s’élance, et c’est Behra qui mène durant les 21 premiers tours jusqu’à ce que son moteur ne rende l’âme.

Tony Brooks, Ferrari

Tony Brooks, Ferrari

Stirling Moss hérite alors de la tête de la course, mais la transmission de sa Cooper lâche au 81e passage. Jack Brabham se retrouve en tête, coupe l'arrivée en première position et récolte sa première victoire en F1. Le Britannique Tony Brooks, sur Ferrari, termine second devant Maurice Trintignant sur une Cooper-Climax.

1969 - Graham Hill, maître de Monaco

Graham Hill, Lotus 49B Ford, salue la foule

Graham Hill, Lotus 49B Ford, salue la foule

Après l’abandon de Jackie Stewart sur bris de cardan au 22e tour de la course de l’épreuve de 1969, plus rien n’empêche Graham Hill de remporter sa cinquième victoire dans les rues de la Principauté. Partit quatrième, Hill, aux commandes de sa Lotus 49B-Ford, termine premier devant un autre Britannique, Piers Courage.

Piers Courage, Brabham

Piers Courage, Brabham

Piers Courage termine au deuxième rang au volant d’une Brabham BT26A-Ford engagée par un certain Frank Williams. Il avait pris le départ depuis la neuvième place. Le Suisse Jo Siffert se classe troisième aux commandes de la Lotus 49B privée engagée par l'écurie de Rob Walker.

1979 - Second sacre pour Scheckter

Jody Scheckter, Ferrari 312T4

Jody Scheckter, Ferrari 312T4

Pour sa première saison chez Ferrari, Jody Scheckter s’impose dans les rues de Monaco. Le Sud-Africain avait déjà remporté cette épreuve en 1977 au volant d’une Wolf. Cette fois, il démarre en pole position devant Patrick Depailler, sur une Ligier-Ford, et Niki Lauda, sur une Brabham-Alfa Romeo. 

Lire aussi:

Alors que Scheckter roule en tête, Gilles Villeneuve, l’autre pilote Ferrari, occupe confortablement la deuxième place jusqu’à ce que son différentiel casse au 55e passage.

Clay Regazzoni, Williams

Clay Regazzoni, Williams

Scheckter décroche la victoire, juste devant le museau de la Williams FW07-Ford de Clay Regazzoni, qui avait pris le départ loin derrière en 16e position. Carlos Reutemann se classe troisième dans sa Lotus 79-Ford, à huit secondes du vainqueur.

1989 - Senna sans opposition

Ayrton Senna, McLaren MP4/5 Honda

Ayrton Senna, McLaren MP4/5 Honda

Ayrton Senna remporte son second Grand Prix de Monaco de façon magistrale en 1989 : pole position, il mène durant tous les tours et coupe la ligne d'arrivée avec une avance de 52 secondes sur son coéquipier chez McLaren, Alain Prost. Habituellement en retrait, les Brabham BT58-Judd sont à la fête. Martin Brundle s’est qualifié quatrième et roule en troisième place jusqu’à ce qu’il doive s'arrêter à son stand pour faire changer la batterie à plat de sa Brabham.

Stefano Modena, Brabham

Stefano Modena, Brabham

Brundle immobilisé, c’est son coéquipier, Stefano Modena, qui en profite pour grimper en troisième place.

Lire aussi:

Senna et Prost réalisent le doublé, et Modena inscrit son premier podium en carrière. L’Italien Alex Caffi effectue aussi une fort jolie course en terminant en quatrième position au volant d’une modeste Dallara 189-Ford.

1999 - La quatrième de Schumacher

Mika Häkkinen, McLaren

Mika Häkkinen, McLaren

Lors du Grand Prix de 1999, Mika Häkkinen place sa McLaren MP4/14-Mercedes en première position sur la grille de départ, devant la Ferrari F399 de Michael Schumacher. Toutefois, Schumacher prend un départ canon et il va survoler cette course en la menant de bout en bout.

Michael Schumacher, Ferrari

Michael Schumacher, Ferrari

Mika Häkkinen tient bon en deuxième position, mais il se fait finalement doubler par la Ferrari d’Eddie Irvine durant le 50e tour. Schumacher remporte la victoire, sa 35e en carrière et sa quatrième à Monaco. Irvine termine second devant Häkkinen.

2009 - La ballade des Brawn

Jenson Button, Brawn Grand Prix BGP 001, devant Rubens Barrichello, Brawn Grand Prix BGP 001

Jenson Button, Brawn Grand Prix BGP 001, devant Rubens Barrichello, Brawn Grand Prix BGP 001

En 2009, Jenson Button installe sa Brawn BGP001-Mercedes sur le premier emplacement de la grille de départ. Il devance la Ferrari F60 de Kimi Räikkönen et l’autre Brawn de Rubens Barrichello. Juste après le départ, Barrichello double la Ferrari du Finlandais. La course est jouée.

Podium: le vainqueur, Jenson Button, Brawn Grand Prix, et Rubens Barrichello, Brawn Grand Prix, deuxième

Podium: le vainqueur, Jenson Button, Brawn Grand Prix, et Rubens Barrichello, Brawn Grand Prix, deuxième

Button domine l’épreuve et franchit la ligne d'arrivée avec 7”6 d’avance sur Barrichello. Le Britannique signe ainsi sa troisième victoire consécutive et sa quatrième en six Grands Prix depuis le début de la saison qui le verra sacré Champion du monde. 

Lire aussi:

Article suivant
Giovinazzi admet que sa confiance connaît "des hauts et des bas"

Article précédent

Giovinazzi admet que sa confiance connaît "des hauts et des bas"

Article suivant

La F1 rendra hommage à Niki Lauda dimanche à Monaco

La F1 rendra hommage à Niki Lauda dimanche à Monaco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Auteur René Fagnan