Des inquiétudes côté moteur pour Hamilton à Abu Dhabi

partages
commentaires
Des inquiétudes côté moteur pour Hamilton à Abu Dhabi
Par : Basile Davoine
15 nov. 2018 à 14:41

Le pilote britannique pourrait aborder le dernier Grand Prix de la saison dans une situation délicate sur le plan de son unité de puissance.

Lewis Hamilton, Valtteri Bottas, Toto Wolff, Mercedes AMG F1, avec l'équipe pour fêter le titre constructeurs
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+ sur la grille
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+, devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, et le reste du peloton au départ
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 franchit la ligne d'arrivée
La voiture de Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 dans le garage
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ fête sa victoire dans le Parc Fermé
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 au stand

Le dernier Grand Prix de la saison pourrait s'avérer plus compliqué que prévu pour Lewis Hamilton. Vainqueur à Interlagos le week-end dernier, le Britannique a rencontré une avarie sur son unité de puissance durant la course, suite à un problème d'échappement, à tel point que Mercedes avait la conviction que son pilote abandonnerait. La défaillance a finalement pu être maîtrisée, mais le moteur du désormais quintuple Champion du monde a inévitablement souffert.

À Yas Marina la semaine prochaine, Hamilton pourrait ainsi être contraint de changer d'unité de puissance, impliquant une pénalité sur la grille de départ, ou bien de participer au Grand Prix avec un moteur moins performant et sur lequel pèserait la crainte de ne pas boucler la distance.

Lire aussi :

L'unité de puissance en question est la troisième de la saison pour Hamilton, et il est prévu qu'elle soit utilisée à Abu Dhabi. Une option pourrait être de revenir à l'un des deux blocs utilisés auparavant, mais ceux-ci affichent déjà un kilométrage important, ce qui n'éviterait donc pas une grosse part de risque.

L'étendue des dégâts sur le moteur d'Interlagos est encore partiellement inconnue pour le moment, mais le constructeur allemand pourrait faire le choix de la sécurité en changeant le bloc de Hamilton à Abu Dhabi. Si le Britannique prendrait alors une pénalité, il disposerait en revanche de la dernière évolution.

"Si l'on revient un petit peu sur la course et sur ce qui s'est passé, après le premier arrêt au stand de Lewis nous avons remarqué un problème significatif, qui nécessitait une énorme quantité de données venant de nombreuses sources", explique le stratège de Mercedes, James Vowles. "Nous avons une équipe en soutien au Royaume-Uni, à Brixworth, qui travaille à nos côtés avec un interphone, et nous avons une énorme équipe qui travaille au circuit pour comprendre ce que nous pouvons changer sur le moteur pour aller au bout de la course."

"Ils ont fait un travail fantastique. Il n'y avait pas qu'un changement, il y en avait un nombre important pendant une période de 40 à 50 tours, durant laquelle ils travaillaient avec Lewis pour ajuster différents composants et emmener cette unité de puissance jusqu'à l'arrivée. Ils ont fait un travail fantastique. "

"Le résultat, c'est que le moteur a supporté un certain niveau de dégâts, mais nous ne comprenons pas encore quoi. Il doit être inspecté et il faut comprendre avant de prendre une décision en vue d'Abu Dhabi."

Article suivant
Ferrari promet un Vettel plus fort en 2019

Article précédent

Ferrari promet un Vettel plus fort en 2019

Article suivant

L'affaire des jantes Mercedes est "résolue", selon la FIA

L'affaire des jantes Mercedes est "résolue", selon la FIA
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine