Hamilton : "J'ai toujours voulu imiter Ayrton..."

Lors de l'annonce de son arrivée chez McLaren-Honda en milieu de semaine,Fernando Alonso a largement évoqué les souvenirs de son enfancemarqués par les titres d'Ayrton Senna avec l'écurie de Woking

Lors de l'annonce de son arrivée chez McLaren-Honda en milieu de semaine,

Fernando Alonso a largement évoqué les souvenirs de son enfance

marqués par les titres d'Ayrton Senna avec l'écurie de Woking. La légende brésilienne n'est pas seulement dans l'esprit du pilote espagnol à l'aube de la saison 2015, et Lewis Hamilton a rappelé à quel point Senna avait pu l'inspirer pour sa propre carrière.

La fascination et l'admiration de Hamilton pour le triple Champion du Monde disparu en 1994 est de notoriété publique depuis des années. Désormais auréolé d'un second titre mondial, le Britannique compte puiser une partie de sa motivation pour la saison prochaine dans sa volonté de rejoindre son idole au panthéon de la F1.

"J'ai toujours voulu imiter Ayrton, alors maintenant que j'ai un second titre je vais travailler vraiment très dur pour obtenir le troisième", a-t-il déclaré à Autosport. "Il n'y a pas beaucoup de gens qui parviennent à gagner des championnats, mais si j'ai une chance de le faire, je ferai en sorte d'être prêt."

"Ce second titre est le plus spécial et le plus important pour moi. Le premier était bon mais, bien que ce soit spécial, il y a un moment où un titre c'est bien mais plus c'est mieux ! Alors obtenir le second, spécialement après tout ce que j'ai traversé, donne une meilleure sensation que pour le premier et j'en profite bien plus."

Remettre les compteurs à zéro pour 2015

Pour décrocher un second titre six ans après le premier, Hamilton a énormément travaillé en 2014, en plus de disposer de la meilleure voiture du plateau. Mais cette même Mercedes était également aux mains de Nico Rosberg, avec qui le duel aura duré jusqu'à Abu Dhabi. Hamilton le reconnait, les périodes traversées n'ont pas toujours été simples, mais elles ont assurément forgé un peu plus sa détermination à réussir.

"Les réglages de la voiture, les tête-à-queue, toutes ces choses-là ! Ce n'était pas du tout une année facile, mais ce qui m'a rendu le plus heureux c'est que j'ai tout fait comme il le fallait", se réjouit-il. "C'est pourquoi c'était peut-être même plus difficile d'aller à la dernière course car je connaissais la différence dans les voitures, je connaissais la différence dans les résultats, et tout ce qui s'était passé durant l'année. Je sentais que j'avais tellement attaqué, je devais m'assurer d'y arriver."

Cette année, Mercedes a dominé le plateau F1 techniquement. Hamilton le sait, il disposera en 2015 d'une monoplace de nouveau compétitive grâce à la stabilité de la réglementation, mais il doit s'attendre à voir certains rivaux réduire l'écart. Il met néanmoins la concurrence en garde : l'écurie de Brackley est prête à travailler comme au premier jour et à remettre les compteurs à zéro !

"La première chose, c'est que cette équipe est la meilleure", insiste-t-il. "Nous prévoyons d'être les meilleurs l'année prochaine. Il y a beaucoup de travail à faire, et j'ai confiance en eux. Ce n'est pas le fait d'être Champions du Monde. On repart à zéro après ça. Nous voulons revenir et nous voulons même être plus forts l'an prochain. Nous devons venir avec l'humilité des débuts."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Ayrton Senna , Nico Rosberg
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités