Hamilton préférait les pneus de la saison 2015

Le triple Champion du monde a un premier sentiment très mitigé sur les nouvelles gommes italiennes.

Hamilton préférait les pneus de la saison 2015
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team

B.D., Barcelone - Alors qu’il devait piloter toute la journée ce mercredi à Barcelone, Lewis Hamilton n’a finalement pris le volant de la W07 que dans l’après-midi. Une conséquence du line-up modifié par Mercedes afin de préserver ses pilotes, tant les tours s’accumulent déjà depuis le début de la semaine. Cette décision ne déplait pas au triple Champion du monde, qui n’a jamais caché que les essais hivernaux ne l’enthousiasmaient pas. 

"J’étais content de faire des journées complètes, mais ce sont de longues journées, et l'équipe pensait qu'il valait mieux séparer les journées en deux pour nous garder en bonne forme", a-t-il expliqué. "Ce n'est pas que les essais sont ennuyeux, mais c'est assez répétitif, on tourne en rond, ça n'est pas comme en course où l'on se bat, on a une stratégie, c'est différent." 

"Les essais ne sont pas la partie la plus excitante du job, c'est sûr, et ça ne l'a jamais été ! Quand j'étais plus jeune, et que j'arrivais en Formule Renault, les premières journées d'essais étaient très excitantes, mais ensuite cela devient normal. J'aime bien piloter la voiture, mais 170 tours, c'est long !"

Potentiel à débloquer

Après avoir limé le bitume toute la journée de lundi et ce mercredi après-midi, le Britannique a déjà pu se faire une idée des nouvelles gommes proposées cette saison par Pirelli. Visiblement, il n’est pas emballé… "Ce n'est pas mieux, c'est sûr !", a-t-il lâché. "On a juste l'impression que les pneus sont plus durs, ça ne me donne pas plus de grip, je pense que je préférais les pneus de l'année dernière."

"Nous devons encore débloquer le potentiel de la voiture, ce qu'elle réclame niveau réglages est différent. J'attends de voir les courses où nous aurons plus de pneus, et également des supertendres, j'imagine que les ultra-tendres devront attendre Monaco. Ce sont les journées que je préfère par rapport aux journées d'essais car vous pouvez voir ce que la voiture a dans le ventre !"

Hamilton a enfin rappelé que la relation de travail avec son coéquipier Nico Rosberg était saine et efficace, malgré des échanges visiblement limités. 

"En général on se voit aux débriefings, mais on ne discute pas vraiment. J'étais dans le garage ce matin et je le regardais rouler, j'écoutais ce qu'il disait aux ingénieurs, mais il n'y a pas grand-chose à discuter finalement. En général dans les débriefings on parle de la même chose, on ressent les mêmes choses dans la voiture. On a une très bonne relation de travail."

partages
commentaires
Technique - À quoi vont ressembler les F1 version 2017

Article précédent

Technique - À quoi vont ressembler les F1 version 2017

Article suivant

Stats Barcelone - Le kilométrage par moteurs après 3 jours

Stats Barcelone - Le kilométrage par moteurs après 3 jours
Charger les commentaires