Formule 1
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Essais Libres 3 dans
15 Heures
:
37 Minutes
:
10 Secondes
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
6 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
20 jours
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
34 jours
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
41 jours
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
55 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
69 jours

Quand prendre les pénalités moteur ? Le casse-tête de Honda

partages
commentaires
Quand prendre les pénalités moteur ? Le casse-tête de Honda
Par :
18 août 2019 à 08:50

La décision sur le moment où Honda va introduire sa prochaine évolution moteur en Formule 1, qui entraînera automatiquement des pénalités sur la grille pour Red Bull, est "très compliquée" selon le responsable technique du constructeur.

Honda a déjà introduit deux évolutions moteur jusqu'ici au cours de la saison 2019. Son approche agressive du développement va lui permettre d'apporter prochainement une troisième version évoluée de son unité de puissance. La précédente date du Grand Prix de France et a déjà réalisé cinq courses, avec deux succès à la clé.

Après la trêve, la Formule 1 se rendra sur des pistes où la puissance moteur jouera un rôle important, à Spa et Monza, avant de débuter la tournée asiatique à Singapour, circuit qui devrait appuyer sur les qualités de la RB15. Il semble donc logique qu'au vu des exigences moteur et de la nature de ces tracés, où dépasser est moins difficile, le nouveau bloc soit introduit en Belgique ou en Italie.

Cependant, le directeur technique de Honda F1, Toyoharu Tanabe, affirme que la décision n'a pas été prise. "Nous discutons en permanence avec les équipes et nous déciderons quand nous mettrons en place un nouveau moteur ou une spécification évoluée", a-t-il déclaré pour Motorsport.com. "Pour l’instant, aucune décision n'a encore été prise. Cela dépend de la situation, du timing et du résultat des discussions avec les écuries. C'est très compliqué."

Lire aussi :

Singapour aura certainement la priorité, mais la course au Japon sera la cinquième après la trêve estivale. Au vu des performances de la Red Bull, il s'agira pour le motoriste nippon d'une opportunité de briller à domicile après plusieurs saisons compliquées. Or, si un nouveau bloc propulseur est monté à Spa ou Monza, il aura donc fait plusieurs courses avant Suzuka.

Même si Honda pense que ses unités de puissance sont désormais capables de tenir six week-ends sans problème ou dégradation significative de la performance, le constructeur pourrait hésiter à tenter le diable. Une solution pourrait alors être de monter un autre nouveau moteur à Sotchi, la course qui précède le Japon. Cela aurait sans doute, en plus, l'avantage d'offrir à Honda suffisamment de pièces dans son pool pour terminer la saison sans pénalités supplémentaires.

"Nous avons deux types de plan, à long terme et à court terme", explique Tanabe. "Après les courses, nous examinons la situation, la condition de l'unité de puissance, peut-être que deux ou trois courses est le court terme. Et le long terme c'est jusqu'à la fin de la saison. C'est très compliqué."

Article suivant
Si Ocon est titularisé, Mercedes cherchera un plan B à Bottas

Article précédent

Si Ocon est titularisé, Mercedes cherchera un plan B à Bottas

Article suivant

Vettel sceptique face à l'idée d'un Grand Prix à Londres

Vettel sceptique face à l'idée d'un Grand Prix à Londres
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard