Humilité, communication, concentration : les résolutions 2015 de Sergio Pérez

Après avoir changé d'environnement au terme de la saison 2012 puis 2013, Sergio Pérez va enfin pouvoir débuter un exercice dans le même team que celui au sein duquel il se trouvait l'année précédente

Après avoir changé d'environnement au terme de la saison 2012 puis 2013, Sergio Pérez va enfin pouvoir débuter un exercice dans le même team que celui au sein duquel il se trouvait l'année précédente.

Le pilote Mexicain espère que Force India réalisera de nouveau une saison solide avec un package bien né, et que les difficultés de maintien du rythme de développement en cours de saison seront moins flagrantes en 2015 qu'en 2014. Cette fois, Pérez ne tire pas de plans sur la comète en avant saison, et se garde bien de parler d'objectifs particuliers.

"J'ai appris à travailler dans un environnement différent et à tirer le meilleur de toutes les ressources mises à ma disposition", décrit-il. "Dès que je suis arrivé, j'ai vu un grand potentiel t j'ai su que nous allions accomplir de grandes choses si nous continuions à travailler avec la même approche".

Humilité et communication

Renouvelé après Hülkenberg, Pérez se fait encore sa place dans le team et pousse fort tant en piste que parmi les membres de l'équipe pour prendre une place plus centrale. Ayant appris de son expérience McLaren chaotique, Pérez a mis son arrogance de côté et s'affiche désormais plus comme un "team player" mature, qui colle bien à la studieuse structure Force India.

"Je pense que la principale force est le personnel, et l'attitude au sein de l'équipe. On sent qu'il est facile de communiquer; tout le monde veut écouter, et c'est une façon de travailler très productive", sourit-il. "Je me souviens qu'au début de l'an dernier, je comparais tout à mon ancienne équipe [McLaren] et je dois dire que j'ai été vraiment impressionné quand je suis arrivé. Tout le monde sait ce qu'il doit faire et l'énergie est concentrée sur le fait de pousser le team vers l'avant. J'ai vu l'émotion, à Bahreïn, quand j'ai terminé sur le podium. Ça a donné un goût de succès à tout le monde, et je souhaite vivre ça encore et encore. Je crois que la faim est aussi forte ici que dans n'importe quel autre team".

Mais pour s'imposer naturellement, Pérez aura besoin de plus que de simples éloges. Le respect du team viendra de lui-même si le Mexicain parvient à prendre la mesure de la référence Nico Hülkenberg, qui fixe l'aiguille de comparaison.

"Nous nous entendons bien et c'est un pilote très compétitif et professionnel", commente Pérez. "Nous avons des styles de pilotage différents et des méthodes de travail différentes, mais nous parlons toujours ensemble sur comment faire progresser l'auto, et c'est important. Nous ne gardons pas de secrets : c'est une méthode de travail très ouverte et nous pouvons apprendre l'un de l'autre. J'ai toujours eu des équipiers rapides en Formule 1 et c'est la meilleure façon d'évaluer votre performance, car votre équipier est la première personne à battre".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg , Sergio Pérez
Équipes McLaren , Force India
Type d'article Actualités