La fiabilité inquiète encore Rosberg

Sans aucun doute, Mercedes fait partie des équipes qui ont laissé la meilleure impression tout au long des essais hivernaux, aussi bien à Jerez qu'à Bahreïn

Sans aucun doute, Mercedes fait partie des équipes qui ont laissé la meilleure impression tout au long des essais hivernaux, aussi bien à Jerez qu'à Bahreïn. Une situation qui a peu à peu amené les observateurs à faire de l'écurie de Brackley un prétendant au titre mondial cette saison.

Depuis, Toto Wolff essaye de relativiser le plus souvent possible cette présumée position de force. D'autant plus que cette semaine, Mercedes a rencontré des ennuis techniques sur le circuit de Sakhir. Ce fut le cas hier avec une matinée perdue pour changer l'unité de puissance Mercedes. Il faut néanmoins rappeler que cette dernière avait avalé plus de 2 500 kilomètres d'essais ! Dimanche matin, c'est la boîte de vitesses de la W05 qui a retardé le début du programme.

C'est ce qui pousse Nico Rosberg à se montrer très prudent et toujours préoccupé par la fiabilité de sa machine avant le premier rendez-vous de la saison à Melbourne, dans deux semaines.

"Nous avons fait de bons essais mais la fiabilité est encore une inquiétude pour nous, comme ça l'est pour tout le monde", reconnait le pilote allemand. "C'est difficile de tenir la voiture 100% prête. Nous pourrions être dans une meilleure position que certaines autres équipes, mais nous devons atteindre la fin de la course, c'est un gros défi."

Hier, le vainqueur du dernier Grand Prix de Monaco a bouclé ses derniers tours d'essais avec la W05.

"Les conditions étaient difficiles avec un vent réellement fort, ce qui a rendu beaucoup de choses difficiles à apprendre, mais c'était une bonne journée quand même."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg , Toto Wolff
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités