Les organisateurs du GP des États-Unis risquent la sanction

Certaines pénalités risquent d’être infligées aux promoteurs du Grand Prix des États-Unis si ceux-ci ne parviennent pas à organiser la course pour 2012

Certaines pénalités risquent d’être infligées aux promoteurs du Grand Prix des États-Unis si ceux-ci ne parviennent pas à organiser la course pour 2012.

L’avertissement provient de Bernie Ecclestone lui-même, qui a annoncé il y a un peu plus d’un mois la signature d’un contrat de 10 ans pour une course dans la ville d’Austin, au Texas. Le contrat prévoit la création du circuit par la société de Tavo Hellmund.

Malheureusement le projet se heurte déjà au scepticisme de certains experts. En effet, la majeure partie de son financement reste un mystère. Ecclestone a simplement révélé au journal Austin American-Statesman que les commanditaires viennent des États-Unis.

Il se dit aussi que 2012 est une date bien trop optimiste pour voir débarquer la première course à Austin. Cependant, Ecclestone insiste sur le fait que la course aura bien lieu : "C’est ce que précise le contrat. Cela risque de coûter cher pour Tavo. Certaines pénalités sont prévues, bien que je ne souhaite pas les utiliser."

Ecclestone reste donc confiant quant à la bonne réalisation de ce projet : "Tant qu’ils n’échouent pas, nous ne pouvons pas savoir. Vous pouvez dire que je suis incapable de courir un 100 mètres en sept secondes, mais tant que je n’ai pas essayé, vous ne pouvez pas l’affirmer."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités