Liberty Media veut aider Silverstone mais pas renégocier

partages
commentaires
Liberty Media veut aider Silverstone mais pas renégocier
Par : Basile Davoine
30 janv. 2017 à 09:09

Les nouveaux propriétaires de la F1 entendent aider Silverstone à conserver sa place au calendrier sur le long terme, mais la solution ne passe visiblement pas par une renégociation du contrat.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 sur la grille
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Chase Carey, Président du Formula One Group
Des fans sous le podium avec des drapeaux pour Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Fernando Alonso, McLaren MP4-31

Les doutes qui pèsent au-dessus de l'avenir de Silverstone en F1 sont encore loin d'être dissipés, tandis qu'aucune décision n'est attendue avant l'été prochain. Alors que le circuit dispose d'un contrat à long terme avec la catégorie reine, une clause de sortie pourrait toutefois être activée par les organisateurs, qui mettrait fin à l'accord après l'édition 2019. 

Une donnée nouvelle s'est désormais ajoutée, puisque la F1 a changé de mains et Liberty Media en a pris officiellement le contrôle la semaine dernière. Le pouvoir que détenait Bernie Ecclestone a désormais été confié à Chase Carey. Ce dernier précise qu'il n'est pas question de négocier les termes du contrat en place avec Silverstone, mais d'aider les promoteurs à renforcer la portée de l'événement.

Les nouveaux propriétaires de la F1 envisagent d'étoffer le calendrier avec de nouvelles destinations, mais répètent depuis des semaines leur attachement aux racines européennes de la discipline. Une bonne raison pour travailler dans le sens d'un maintien de Silverstone à long terme.

"Nous n'allons pas renégocier avec Silverstone, mais nous travaillerons avec eux pour être de bons partenaires", annonce Chase Carey dans les colonnes du Mail on Sunday.

"Le Grand Prix de Grande-Bretagne est une course importante au calendrier. Même si nous voulons organiser de nouvelles courses dans des villes touristiques comme Londres, New York, Miami et Los Angeles, nous reconnaissons les fondations européennes de la F1 et nous voulons poursuivre cette tradition."

"Nous voulons aider Silverstone à promouvoir la course. Quand il y a un match de NFL à Londres, les magasins de Regen Street sont remplis. Nous voulons faire le même genre de chose avec le Grand Prix de Grande-Bretagne et en faire un événement plus étendu, avec la course au milieu d'un week-end complet de show."

Du côté de Silverstone, le BRDC, propriétaire des lieux, a rappelé la semaine dernière que conserver le Grand Prix de Grande-Bretagne est un "objectif" mais "uniquement si cela a du sens économiquement".

Prochain article Formule 1
Sainz - Toro Rosso peut viser la 5e place avec Renault

Previous article

Sainz - Toro Rosso peut viser la 5e place avec Renault

Next article

Prost - Je n'ai jamais eu la mentalité française en F1

Prost - Je n'ai jamais eu la mentalité française en F1

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités