McLaren ne se voile pas la face et reconnait son retard

Contre toute attente, Fernando Alonso a bouclé hier près d'une soixantaine de tours avec la McLaren MP4-30

Contre toute attente, Fernando Alonso a bouclé hier près d'une soixantaine de tours avec la McLaren MP4-30. Après la panne de MGU-K survenue la veille, l'écurie de Woking s'attendait à ne pas pouvoir beaucoup rouler, mais quelques pièces sont finalement arrivées plus tôt que prévu à Barcelone. Dans ces conditions, le roulage qui augmente peu à peu a permis à l'écurie d'avancer sur son programme.

"Je ne vais bien sûr pas vous dire quoi, mais nous sommes heureux de ce que nous faisons pour le moment", a confié Eric Boullier, Directeur de la Compétition chez McLaren. "Nous ne cherchons pas la performance, nous avons une longue checklist, nous avons réussi à faire des tests aérodynamiques, nous avons également travaillé pour la première fois sur les réglages de la voiture, pour comprendre comment elle réagit, et pour le moment, tout se passe bien !"

Malgré les bonnes nouvelles de vendredi, l'équipe britannique ne veut pas aller plus vite que la musique. Boullier a ainsi écarté l'idée de réaliser une simulation de course cette semaine à Barcelone, jugeant l'idée "immature" et rappelant qu'il y a "énormément de vérifications système à effectuer avant de pouvoir faire les simulations de course".

"On ne sera pas prêt à 100%"

Le Français ne se voile pas la face et sait que le temps perdu se paiera, alors qu'il reste un total de six journées d'essais en comptant les deux qui se déroulent ce week-end à Barcelone. Dans ces conditions, McLaren doit d'abord songer à faire au mieux.

"Nous n’avons que 12 jours pour nous préparer et si on loupe la moitié des 12 jours, on ne sera pas prêt à 100%", constate-t-il. "Vous voulez toujours essayer de vérifier énormément de fois quand vous avez le temps, car on ne sait jamais avec la fiabilité, pas seulement du moteur mais aussi de la voiture. Je ne suis pas sûr que nous ayons le temps de cocher toutes les cases, mais nous allons faire de notre mieux."

"Nous avons beaucoup de systèmes à vérifier, et de nombreux autres paramètres vitaux pour la compréhension de la voiture. Nous avons des essais de fiabilité à faire avant de nous concentrer sur la performance. Nous utilisons chaque tour pour récupérer des données, les envoyer au McLaren Technology Centre également, pour que tout le monde puisse continuer le développement, c’est la nouvelle priorité."

Dans l'état actuel des choses, la MP4-30 utilisée à Barcelone reste dans sa "configuration de lancement". McLaren et Honda espèrent que le plus gros pas en avant sera fait la semaine prochaine lors des derniers tests à Barcelone avant de pouvoir parler de performance.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités