Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
22 Heures
:
15 Minutes
:
37 Secondes
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
85 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
105 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
119 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
133 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
161 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
168 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
182 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
189 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
225 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
239 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
252 jours

Mercedes a tout remis en cause pour sortir une W11 agressive

partages
commentaires
Mercedes a tout remis en cause pour sortir une W11 agressive
Par :
24 févr. 2020 à 08:43

Malgré une tentation qui était forte de se reposer sur les acquis de la monoplace 2019, Mercedes s'est fait violence en reprenant point par point tous les éléments afin de les améliorer : c'est ainsi qu'est née la W11 pour la saison 2020.

Après une première semaine d'essais hivernaux concluante à Barcelone, Mercedes en dit un peu plus sur sa nouvelle W11. Cette dernière a beaucoup fait parler ces derniers jours, en raison du système novateur dont elle est équipée : le DAS. Mais ce dispositif qui permet d'influencer le train avant différemment avec le volant est loin d'être la seule nouveauté majeure sur la Flèche d'Argent. Malgré la très grande stabilité réglementaire entre 2019 et 2020, l'écurie de Brackley a refusé de se résoudre à simplement faire évoluer sa W10 de l'an passé. Au contraire, le choix a été fait de repousser au maximum les limites au moment de concevoir la nouvelle monture de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Lire aussi :

"Notre tentation était de continuer à polir celle-ci [la W10]", admet dans un premier temps le directeur technique James Allison. "Après tout, elle a terminé très fort la saison dernière et elle a été développée très vite durant toute l'année, donc il y avait encore beaucoup d'opportunités pour la rendre plus rapide. Cette approche conservatrice était très, très tentante. Mais au bout du compte, nous avons conclu que ça ne suffirait pas."

"Nous sentions le souffle de nos adversaires sur nos épaules. Nous connaissons leur appétit et nous savons que si nous ne faisons rien d'impressionnant avec cette voiture, ils nous mangeront et nous serons derrière. Nous avons donc décidé de faire une voiture agressive. Malgré le fait qu'il n'y ait pas de changement réglementaire, nous avons pris chaque élément de la voiture afin de regarder si nous pouvions nous mettre au défi de l'améliorer."

Ainsi, James Allison l'assure, il y a eu "des centaines" de changements de design sur la W11 par rapport à sa devancière. Ceux-ci concernent notamment la nouvelle suspension avant, qui offre davantage d'opportunités sur le plan aérodynamique, mais aussi le rétrécissement des pontons pour faciliter l'écoulement du flux d'air, ou encore la suspension arrière. "Vous n'allez pas voir tous les détails, mais je peux vous dire que la suspension arrière sur cette voiture est extrêmement audacieuse", promet le Britannique. "Il y a une nouvelle géométrie qui nous donne plus d'opportunités aérodynamiques, qui nous permet d'avoir plus d'appui sur la voiture."

Tout ce travail consenti par Mercedes fait de la W11 une monoplace qui donne déjà un sacré coup de vieux à celle de 2019. "Nous avons une voiture qui est déjà en avance [sur la W10] au niveau de l'appui aérodynamique", assure James Allison. "Nous avons une voiture dont la courbe de développement s'est accentuée, qui est plus forte que celle avec laquelle nous avons terminé l'année dernière et qui était une très, très bonne voiture. Et nous avons une voiture que nous espérons fertile pour un développement solide tout au long de la saison 2020."

Related video

Article suivant
Sainz : "Difficile pour McLaren" face à des écuries aidées

Article précédent

Sainz : "Difficile pour McLaren" face à des écuries aidées

Article suivant

Les États-Unis, un marché que la F1 mettra dix ans à séduire

Les États-Unis, un marché que la F1 mettra dix ans à séduire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine