Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Michael Schumacher, le perfectionnisme comme mode de vie

partages
commentaires
Michael Schumacher, le perfectionnisme comme mode de vie
Par :
11 août 2016 à 09:00

Troisième et dernier extrait de la biographie officielle de Michael Schumacher "Driving Force", par Sabine Kehm.

Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher
Michael Schumacher et Ross Brawn
Michael Schumacher

Un homme en quête de la perfection. Voilà pourquoi il est si impliqué et se garde toujours au fait des choses et passe en revue les moindres détails. L’attention du détail à son plus haut niveau. Lui dit qu’il le fait automatiquement...

"Je garde toujours un œil sur ma voiture. Ça a toujours été important pour moi de pouvoir tout voir. Pas parce que je souhaite être sur le dos de mes mécaniciens -je leur fais totalement confiance-, mais parce que je pense que je pourrais possiblement trouver un petit truc qui pourrait être amélioré. C’est juste pour moi-même."

La quête du moindre petit détail

"Par exemple, avant le départ, si un adhésif est utilisé sur le capot moteur et qu’il y a une petite bulle d’air et que je la remarque, je me sens obligé de la lisser avec le pouce ! Ça n’a rien à voir avec le fait de vouloir toucher physiquement l’auto, comme certains le suggèrent ; c’est simplement un détail technique en ce qui me concerne ; et d’après moi, c’est parfaitement normal d’avoir un intérêt pour ce genre de choses."

"Parfois, pendant que je suis assis, je remarque quelque chose, ou un point me vient à l’esprit et je vais trouver Ross [Brawn] pour lui expliquer. Par exemple, ça peut être la manière dont le museau est attaché à l’auto, ou quelque chose ayant trait à la finition. Ou je découvre ce que je considère comme un vice dans l’aérodynamique ; ce genre de petites choses me tracasse. Ou bien je cherche des choses au niveau de l’électronique, du câblage ou de l’infrastructure mécanique. Non pas que je sois le genre d’ingénieur pouvant dire comment il faudrait que ce soit ; mais si je remarque quelque chose, un petit détail… Avant, une auto était un peu comme un site de construction, et maintenant, chaque fonction est plus uniforme, plus lissée."

La même exigence avec lui-même

Parce que c’est sa façon d’être, il a aussi toujours un œil sur lui-même. Son credo étant que tout en Formule 1 peut être amélioré, le pilote le premier.

"Je peux toujours trouver de petites choses pour progresser. Il n’y a qu’en m’examinant constamment que je peux découvrir de nouvelles et meilleures manières de faire les choses. Le succès ne vient pas automatiquement. Je n’ai jamais cru que je ne pouvais pas atteindre un nouveau palier, et l’expérience a confirmé cela régulièrement. Bien entendu, que l’on se développe."

Plus de 10'000 photos de Michael Schumacher

"Par exemple, l’expérience fait de moi un pilote plus stable. Et j’ai aussi appris au fil des années à régler l’auto de manière à pouvoir la piloter à sa limite technique. Chaque nouvelle voiture, chaque nouvel assemblage se comporte différemment et introduit de nouvelles manières de faire des ajustements. Et chaque année, on apprend car il y a de nouvelles choses d’introduites. Cela, parmi d’autres choses, mène à des changements peut-être mineurs, dans mon style de pilotage."

Évoluer, se remettre en question

"Il faut s’adapter : c’est inévitableUn exemple ? Quand nous utilisions des pneus standards qui n’avaient pas beaucoup d’adhérence mais étaient très endurants, je pouvais piloter de manière agressive et malgré tout aller vite pendant l’ensemble de la course. C’est pourquoi je pilotais alors bien plus agressivement."

"De nos jours, avec l’énorme compétition dans le domaine des pneus, c’est encore vrai pour les qualifications, mais en course, je dois être bien plus conscient des caractéristiques des pneus qu’auparavant et piloter par conséquent de manière différente. Bien entendu, il est toujours question de minuscules nuances ; à peine détectables pour quelqu’un d’extérieur."

"Mais en tant que pilotes, nous remarquons ces petits détails. J’arrive à percevoir comment changent les choses."

Traduction de l’anglais G.N.

Article suivant
Haryanto accepte le poste de pilote de réserve Manor

Article précédent

Haryanto accepte le poste de pilote de réserve Manor

Article suivant

Alonso espère que son école de pilotage formera des champions

Alonso espère que son école de pilotage formera des champions
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher Boutique
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Guillaume Navarro