Mosley : "Il aurait ?t? juste d'exclure Alonso et Hamilton"

Après l'incident des qualifications du Grand Prix de Hongrie, Ron Dennis a prévenu Max Mosley qu'il était en possession d'emails échangés entre Pedro de la Rosa et Fernando Alonso

Après l'incident des qualifications du Grand Prix de Hongrie, Ron Dennis a prévenu Max Mosley qu'il était en possession d'emails échangés entre Pedro de la Rosa et Fernando Alonso.

Le président de la FIA a tout d'abord pensé que ces messages électroniques ne devaient pas contenir d'éléments d'une grande importance puis, quelques temps plus tard, Bernie Ecclestone a relaté à Mosley que ces mails pouvaient être des éléments à charge.

"Il m'en a parlé et m'a dit qu'ils étaient compromettants. Je ne sais pas qui les lui a donnés, mais j'ai mon idée là-dessus," a précisé Mosley lors d'une conférence de presse qui s'est déroulée lundi à Londres.

Sans ces communications, aurait-il été possible de sanctionner McLaren ? "Oui, de manière différente, lors de l'audience d'appel qui n'a pas eu lieu. Et McLaren aurait probablement été exclu pour deux saisons, les pilotes auraient perdu leurs points, mais l'amende infligée à l'équipe n'aurait pas été aussi élevée."

Le britannique évoque également le verdict rendu par le Conseil Mondial du Sport Automobile, qu'il avait rapidement qualifié de clément.

"Je pense que le seul moyen pour avoir un championnat 2008 équitable aurait été d'exclure McLaren, mais cela les aurait probablement obligés à mettre la clé sous la porte."

"Il aurait été correct d'expulser Fernando Alonso et Lewis Hamilton du championnat pilotes de cette saison mais durant le Conseil Mondial du Sport Automobile, les coeurs ont pris le pouvoir. S'il y avait eu des preuves sérieuses de l'influence de Ferrari dans le design de McLaren, nous aurions pris des mesures."

"Nous ne souhaitons pas que cela se reproduise, mais je ne crois pas que cela a nui à la Formule 1. Les supporters et les sponsors qui investissent des sommes d'argent considérables veulent savoir que le sport est honnête."

Pour conclure, Max Mosley a tenu à réagir aux critiques de Jackie Stewart qui prétendait que Ferrari dictait sa loin et que l'écurie italienne était plus représentée que les autres au Conseil mondial.

"Il affirme que la décision de la FIA n'aurait pas été prise dans un tribunal civil. Il n'a aucune qualification pour prétendre cela. Ensuite, il a commencé à dire que c'était une affaire personnelle entre Ron Dennis et moi."

"C'est ennuyeux que certains sponsors l'écoutent seulement parce qu'il a remporté quelques championnats. Mais personne d'autre ne le fait en F1 - ni les équipes, ni les pilotes."

"C'est un sujet de divertissement pour les pilotes. Il se balade en étant habillé comme un chanteur de music-hall des années 30. C'est un imbécile certifié," ajoute le président de la FIA.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pedro de la Rosa , Fernando Alonso , Jackie Stewart , Lewis Hamilton , Bernie Ecclestone
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités