Moteurs : Sans maîtrise, la puissance n’est rien (1/3)

partages
commentaires
Moteurs : Sans maîtrise, la puissance n’est rien (1/3)
4 avr. 2012 à 12:00

Le slogan provient du manufacturier unique pneumatique de cette saison 2012, mais est plus que jamais applicable aux motoristes F1, qui redoublent d’ingéniosité pour procurer à leurs clients une efficacité dépassant largement le cadre de la puissance en cv

Le slogan provient du manufacturier unique pneumatique de cette saison 2012, mais est plus que jamais applicable aux motoristes F1, qui redoublent d’ingéniosité pour procurer à leurs clients une efficacité dépassant largement le cadre de la puissance en cv.

Bien entendu, pas question d’écarter du facteur performance la puissance des blocs V8. On trouve quatre motoristes sur le plateau 2012 : Renault (4 teams), Mercedes-Benz (3 teams), Ferrari (3 teams) et Cosworth (3 teams). Il est difficile de se risquer à des chiffres concernant chacun des engins, mais Mark Gallagher, ex-Cosworth, s’est lancé dans une estimation pour le site GoCar.

Ainsi, une différence de pas moins de 50 cv auraient sépareraient les blocs Merceces-Benz et Cosworth. Chacun, cependant, a ses attributs propres : poids, encombrement, centre de gravité, puissance, etc. Les qualités des uns sont les points faibles des autres. Limités à 18'000 tours minute, les motoristes n’ont plus la possibilité d’aller puiser la performance dans les hurlements sauvages de mécaniques tournant de plus en plus vite, comme à la bonne vieille époque du bloc V10 BMW que l’on trouvait dans les Williams de Montoya et Schumacher Frère, par exemple.

Avec une estimation à 780 cv, donc, le Mercedes-Benz serait le moteur le plus puissant en 2012. Comme l’an dernier, le motoriste allemand, que l’on trouve chez Mercedes AMG, McLaren et Force India devance le Ferrari, évoluant 15 cv derrière, et le Renault en concédant 30.

Pourtant, Renault bénéficie d’une arme non négligeable avec son RS27 car les ingénieurs de la marque au Losange ont développé le bloc bien au-delà de la pure puissance. Oublier les cv, le vrai facteur performance en 2012 est le poids. Mais pas le poids embarqué du moteur, ce serait bien trop simple ! Le secret pour gagner du temps et demeurer à la pointe ? Consommer moins !

Prochain article Formule 1
Schumacher, parrain de la Mercedes Junior Team

Previous article

Schumacher, parrain de la Mercedes Junior Team

Next article

Au tour de Kobayashi de briller en course?

Au tour de Kobayashi de briller en course?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Shop Now , Mercedes Shop Now , McLaren Shop Now , Force India , Williams
Type d'article Actualités