Nasr fait aussi bien qu'Ericsson avec une Sauber fiable

Après une première journée très satisfaisante, Sauber a de nouveau connu un séance sans ennui majeur à Jerez

Après une première journée très satisfaisante, Sauber a de nouveau connu un séance sans ennui majeur à Jerez. Cela a permis à l'écurie suisse de poursuivre son travail sur la C33. Après Marcus Ericsson hier, Felipe Nasr était au volant et a pris contact avec sa nouvelle équipe. Le Brésilien a bouclé 88 tours, notamment pour se familiariser avec la voiture et ses systèmes.

Ce deuxième jour a été positif pour Sauber, qui a utilisé la matinée pour travailler sur les vérifications des procédures et sur le set-up général de la monoplace. En début d'après-midi, l'écurie s'est concentrée sur une évaluation des pneumatiques et sur la mise au point de l'unité de puissance Ferrari. Comme beaucoup, Sauber s'est fait surprendre en fin de séance par une averse inattendue, qui a toutefois permis à Nasr d'expérimenter les gommes intermédiaires.

Pour son premier jour, Nasr a d'ailleurs imité son coéquipier en signant lui aussi le deuxième temps, une seconde plus rapide qu'Ericsson hier.

"C'était une excellente journée", se réjouit Nasr. "J'ai pu faire de nombreux tours et j'étais heureux avec tout ce que j'ai vu. Je me suis habitué aux systèmes, aux procédures et aux caractéristiques de la voiture. C'était sans aucun doute un bon départ pour comprendre où nous en sommes. C'était important pour moi de m'habituer à ce nouvel environnement, mais après une si longue journée, avec à la fois des conditions sèches et humides, j'ai pu m'adapter à toutes les situations. Désormais nous pouvons commencer à travailler sur les détails."

Des détails sur lesquels Nasr va se pencher dès demain, puisqu'il sera de nouveau au volant de la C33.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Marcus Ericsson , Felipe Nasr
Équipes Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités