Pirelli dévoile les choix de pneus pour le GP de Chine

Les choix effectués par les équipes et les pilotes pour le prochain Grand Prix en Chine ont été dévoilés par Pirelli. La tendance va une nouvelle fois vers le fait de privilégier les gommes les plus tendres disponibles, avec peu de différences entre les top teams. 

Pirelli dévoile les choix de pneus pour le GP de Chine

À Shanghai, Pirelli proposera les gommes C2 (dur), C3 (medium) et C4 (tendre). C'est ce dernier composé qui constituera majoritairement l'allocation de chaque pilote. Chez Mercedes, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel en auront huit trains, tandis que les pilotes Ferrari Sebastian Vettel et Charles Leclerc en auront sept. McLaren a fait le choix le plus agressif avec pas moins de neuf trains de pneus tendres pour chacun de ses deux pilotes. 

Lire aussi:

Alors que le Grand Prix de Bahreïn a permis d'assister à des stratégies à deux arrêts, Pirelli a fait un compromis en vue de la Chine, où les conditions atmosphériques peuvent être très aléatoires. 

"En Chine, c'est difficile à prédire, car parfois la météo est bonne et parfois il fait très froid", explique Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "C'est un circuit où, s'il fait froid, il y a du graining sur le pneu avant gauche en raison des longs virages à droite. Avec de meilleures conditions, le graining est réduit, ce qui modifie énormément la durée de vie et la dégradation. On peut difficilement prévoir ce qui peut se passer."

"Nous avons les C2, C3 et C4, un choix moyen car nous devons nous prémunir des deux possibilités entre le temps chaud et le temps froid. C'est en quelque sorte un compromis, mais je pense que c'est le bon choix pour la Chine."

Les choix de pneus par pilote

Rappel du règlement

Chaque pilote doit conserver un train du mélange le plus tendre pour la Q3. Ceux qui y entrent peuvent l'utiliser à ce moment des qualifications, les autres peuvent quant à eux le garder pour la course. Chaque pilote doit également avoir deux trains, un de mediums et un de durs, disponibles pour la course, avec l'obligation d'utiliser l'un d'entre eux et de changer au moins une fois de composé en course. Les équipes sont libres de choisir parmi les dix trains restant à leur disposition, au nombre de 13 pour le week-end.

Des pneus Pirelli dans les couvertures chauffantes pour Pierre Gasly, Red Bull Racing
 

partages
commentaires
Kvyat perplexe et énervé par l'accrochage avec Giovinazzi

Article précédent

Kvyat perplexe et énervé par l'accrochage avec Giovinazzi

Article suivant

Consigne non respectée par Leclerc : un signe avant-coureur ?

Consigne non respectée par Leclerc : un signe avant-coureur ?
Charger les commentaires