Red Bull continue de douter de la fiabilité du débitmètre FIA

Tandis que Red Bull Racing a porté l'affaire de la disqualification de Daniel Ricciardo en Australie en appel devant la FIA, le trouble est toujours présent autour du fameux débitmètre homologué

Tandis que Red Bull Racing a porté l'affaire de la disqualification de Daniel Ricciardo en Australie en appel devant la FIA, le trouble est toujours présent autour du fameux débitmètre homologué.

Ce débitmètre imposé par la FIA, et qui doit être le même pour tout le monde, est une nouvelle fois mis en cause par Red Bull, qui assure que des variations de mesure existent d'un capteur à l'autre, rendant difficile la lecture des informations concernant le débit de carburant et la limite à ne pas dépasser lorsque le moteur tourne au-delà de 10 000 trs/min en course.

"Je pense que nous allons en parler avec Charlie [Whiting]. Si nous constatons une différence, que faut-il faire ?", interroge Christian Horner, team principal de Red Bull Racing. "J'espère que nous allons pouvoir nous mettre d'accord sur le fait que c'est sensible. Nous avons eu une défaillance du signal sur la voiture de Daniel ce matin, donc nous avons évidemment remplacé ça pour la séance de l'après-midi et je n'ai pas encore eu les résultats."

"J'espère que ça va bien fonctionner pour le reste du week-end. Si ce n'est pas le cas, nous allons nous retrouver dans une situation délicate, mais nous allons essayer de travailler avec la FIA. Mais une nouvelle fois on est face au même dilemme qu'en Australie il y a deux semaines."

Si Red Bull est la seule équipe à aborder le sujet, on assure dans les rangs de l'écurie de Milton Keynes que d'autres équipes rencontrent des problèmes, ce qui renforcerait les doutes quant à l'égalité de mesure entre tous les débitmètres fournis par Gill Sensors.

"Nous savons que Toro Rosso a eu deux défaillances ce matin", révèle Horner. "Le capteur de Sergio Pérez n'a pas fonctionné pendant la totalité de la course [à Melbourne], et d'autres ont fourni des lectures différentes. Nous avons besoin d'un capteur qui est régulier, c'est le facteur le plus important. Si la marge est de 0,25%, on peut faire avec, mais si c'est 2% ce n'est pas possible."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez , Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités