Le retour d'un Grand Prix en Afrique, une "priorité" de la F1

La Formule 1 a fait de l'ajout au futur calendrier d'une course en Afrique une de ses priorités.

Le retour d'un Grand Prix en Afrique, une "priorité" de la F1

La responsable mondiale de la F1 pour la promotion des courses, Chloe Targett-Adams, chargée des discussions avec les organisateurs de Grands Prix, a affirmé que l'Afrique était en tête des envies de la discipline pour mettre en place de nouvelles épreuves à l'avenir.

Très tôt dans l'Histoire du Championnat du monde, l'Afrique fut un continent visité par le paddock avec une première course au Maroc en 1958 avant trois GP à East London, en Afrique du Sud, entre 1962 et 1965 puis 20 à Kyalami entre 1967 et 1993. Le Champion du monde Lewis Hamilton a expliqué qu'il souhaitait qu'une épreuve puisse s'y tenir, alors que Bernie Ecclestone, quand il était à la tête de la FOM, a fait beaucoup pour tenter de faire revenir la discipline en Afrique du Sud.

Lire aussi :

Ce retour sur le seul continent qui n'est pas visité par la F1 contemporaine est également dans le viseur de la direction de la discipline. "Je suis complètement d'accord avec Lewis, l'Afrique est un continent sur lequel nous ne courons pas, et c'est tout simplement dommageable", a déclaré Targett-Adams lors d'un séminaire Blackbook en ligne. "C'est un endroit que nous voulons vraiment [visiter], c'est la priorité. Nous sommes en pourparlers depuis quelques années avec de possibles options."

"Et nous espérons qu'en fin de compte, nous pourrons y faire une course à court ou moyen terme. Parallèlement à l'Afrique, les États-Unis restent une priorité stratégique claire. Nous avons actuellement une belle course à Austin, où nous nous réjouissons de travailler avec notre promoteur, espérons-le, pendant quelques années encore. Mais nous envisageons une deuxième opportunité pour un GP, un lieu de destination, et nous cherchons à élaborer cette proposition de course américaine. De même, nous n'avons pas caché que l'Asie est aussi une priorité essentielle."

La F1 ne renonce pas au Vietnam

En dépit des difficultés d'organisation en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19 et de l'annulation cette saison de l'épreuve prévue à Hanoï suite à un scandale politique, la dirigeante assure que le GP du Vietnam n'est pas abandonné par la discipline. "Le Vietnam est un lieu incroyablement passionnant pour organiser des courses de F1. La population est très jeune dans le pays, le secteur des affaires est très dynamique, et nous sommes très, très excités à l'idée d'y courir."

"Et 2020 devait être la première course, avec un superbe circuit construit dans la périphérie de Hanoï. Et puis, ce qui est tout à fait compréhensible, personne ne veut lancer une première course en plein milieu d'une pandémie. Nous travaillons sur des problèmes locaux et un changement de gouvernement est également en cours. Nous avons donc décidé et convenu avec notre promoteur, Vingroup, que 2021 n'était pas le bon moment pour cela. Nous continuons donc à travailler avec eux, et à plus long terme, nous serions évidemment heureux d'avoir une course au Vietnam. Nous espérons y arriver un jour."

Lire aussi :

Targett-Adams a reconnu que le principal problème était de trouver de la place au calendrier pour les nouvelles épreuves et pour les épreuves déjà existantes. "Nous sommes un championnat mondial, nous avons la chance qu'il y ait beaucoup d'intérêt", a-t-elle ajouté. "De même, il y a peu de possibilités au calendrier."

"C'est pourquoi nous nous demandons, sans vouloir laisser derrière nous aucune des pierres angulaires du calendrier ni aucune relation à long terme, comment gérer cette opportunité d'introduire ces nouveaux sites et pouvoir toucher les fans dans ces zones ? C'est là que l'alternance avec des circuits déjà au calendrier devient un concept assez intéressant. Et c'est en travaillant sur l'Afrique, les États-Unis et l'Asie que nous voulons actuellement cibler de nouvelles courses."

partages
commentaires
Haas annonce la date de présentation de sa nouvelle livrée

Article précédent

Haas annonce la date de présentation de sa nouvelle livrée

Article suivant

Aston Martin révèle le nom de sa F1 2021

Aston Martin révèle le nom de sa F1 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard