Ricciardo : "Un sentiment partagé" après Sepang

Les Red Bull ont rendu une bien pâle copie à Kuala Lampur, fermant la marche du top 10. Un résultat qui ne risque pas d'améliorer les relations, déjà tendues, avec Renault. L'équipe quadruple championne du monde en a même été rendue à lutter contre son équipe soeur, Toro Rosso. Du jamais-vu depuis la saison 2008, lorsque Sebastian Vettel magnifiait la STR3.

Daniel Ricciardo, anonyme dixième, semblait fataliste dans le parc fermé : "Ce fut une course compliquée. J'ai vu des débris voler au départ, et même après la sortie de la voiture de sécurité ça ne s'est pas arrangé", confie le pilote australien, "Beaucoup de poussières de freins s'échappait de la voiture. C'était très handicapant, mais on ne pouvait rien y faire."

La déception de ne pouvoir se battre aux avant-postes était perceptible chez l'Aussie, qui n'a même pas eu le temps de s'informer sur les événements en tête de course. "Je savais que Vettel était devant, mais pas qu'il avait pris la tête...", a reconnu Ricciardo, dont le sentiment était partagé à l'issue de la course : "Mon ressenti est mitigé... d'un côté je suis heureux pour Seb', mais en même temps cela met en évidence notre manque de compétitivité. C'est frustrant pour tout dire."

 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Sous-évènement Après-course
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel , Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Résumé de course
Tags daniel ricciardo, red bull rb11, sebastian vettel