Wolff : Humilité est le mot qui vient à l'esprit

A l'issue de deux semaines d'essais privés, à Jerez puis à Bahreïn, Mercedes se dégage comme l'un des favoris les mieux placés pour le moment

A l'issue de deux semaines d'essais privés, à Jerez puis à Bahreïn, Mercedes se dégage comme l'un des favoris les mieux placés pour le moment. Mais cette étiquette qui commence à coller avec insistance à la peau de l'équipe de Brackley ne convient pas à son directeur Toto Wolff.

L'homme d'affaires autrichien reconnait que ses hommes sont en bonne position, mais il ne veut surtout pas faire une croix sur les chances des équipes ne disposant pas d'un moteur Mercedes cette saison.

"Je suis prudemment optimiste", a confié Wolff à l'agence DPA. "Nous sommes conscients que les équipes Ferrari et Renault vont revenir. C'est seulement une question de temps et je n'en doute pas une seule seconde."

Oublier Red Bull Racing en raison de son faible roulage en essais privés ? C'est donc hors de question. "Cette équipe a gagné le Championnat du Monde quatre fois et possède l'un des meilleurs pilotes", rappelle-t-il.

Pour définir le sentiment qui habite l'équipe de Brackley en ce moment, Wolff parle avant tout d'humilité. Il sait que les essais restent des essais, et que la vérité ne sera délivrée que le 16 mars prochain, date du premier Grand Prix de la saison en Australie.

"Humilité est le mot qui vient à l'esprit. Il y a eu de nombreux "Champions du Monde des essais privés" par le passé. Le problème de la fiabilité est loin d'être résolu. J'imagine que le premier problème doit être de terminer la course. Nous avons fait de bons essais mais nous n'avons aucune raison de céder à la jubilation."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Toto Wolff
Équipes Red Bull Racing , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités